IssylesMoulineaux
x = independently organized TED event

Theme: "Confiance, dans un monde bizarre"

This event occurred on
November 30, 2017
6:00pm - 8:30pm CET
(UTC +1hr)
Issy-les-Moulineaux, Île-de-France
France

Bizarre ?
« J’ai dit bizarre, comme c’est bizarre »… Disait Louis Jouvet dans Drôle de drame, le film de Carné et Prévert
Chacun en a une définition du « bizarre ». Qu’en dit Larousse ?
Est bizarre ce qui s’écarte de l’usage commun, surprend par son étrangeté, s’écarte du « bon sens », a un comportement « anormal ».

Avons-nous alors raison de qualifier de bizarre ce monde qui vient, et qui est déjà là ?
Le monde a toujours été un étrange mélange de stabilité et de changement.
Héraclite, il y a à peu près 2 500 ans, parlait de « ce qui change dans ce qui demeure et ce qui demeure dans ce qui change ».

Actuellement, les changements s’accélèrent, ce qui donne à penser que nous franchissons un basculement civilisationnel. Beaucoup éprouvent la sensation ou l’ivresse d’une bascule : le socle (en particulier de valeurs) qui nous supportait jusqu’au siècle dernier ne semble plus pouvoir nous assurer de repères stables.

La mondialisation a introduit les grands mérites de la standardisation… Mais la planète semble se rebiffer à la perspective de devoir entrer de force dans un moule unique.

La sédentarisation, à l’origine de notre civilisation agricole, nous avait appris à « soumettre » la terre (et finalement les gens « sans terre »). Nous l’avons fait avec une efficacité croissante. Mais voilà que l’on découvre que cette terre, notre « maison commune », est fragile. Elle n’est pas inépuisable. Alors, un nombre croissant de citoyens du monde se mettent à penser que notre modèle actuel prend une tournure suicidaire. Ils se mettent à comprendre que Liberté Égalité Fraternité peut être un triptyque pertinent et non un slogan pour endormir les peuples !

La technologie ouvre d’immenses espoirs dans tous les domaines… Mais elle suscite des inquiétudes car elle peut générer des dystopies, que ce soit dans la santé, l’éducation, le travail, la culture… Et finalement dans la vie elle-même.

La loi du plus fort a construit une société de la compétition, sélectionnant les plus vigoureux… Elle semble atteindre une limite et devoir laisser la place à la loi du plus adaptable et privilégiant les plus matures, responsables, entreprenants et créatifs.

La centralisation exacerbée des pouvoirs a permis de construire les grands empires… Elle produit maintenant l’évidence de décisions contestables, dramatiques, caricaturales et inadaptées.
On assiste à un renouveau démocratique avec de fortes mobilisations de terrain et, paradoxalement, à une désertion des bureaux de vote. Le besoin de changement passe par une remise en question du personnel politique et des institutions. Toutes les formes d’autorité, telles que la justice, la police ou encore la banque, subissent ces remises en cause. Même le système scolaire est touché.
Avec l’essor des réseaux sociaux, on communique de mieux en mieux avec le lointain et l’anonyme… et de plus en plus mal avec les proches, pourtant bien réels.

Le monde est paradoxal
Alors, des voix s’élèvent pour soutenir que le gratuit et le marchand, au lieu de s’opposer, peuvent être interpénétrés comme des regards complémentaires sur les différents types d’échanges dont les hommes ont besoin pour exister et progresser. C’est d’ailleurs le paradoxe qui pousse au processus essai-erreur et qui fait avancer toutes les espèces vivantes.

Ce monde nouveau nous apparaît aujourd’hui habité de paradoxes inattendus, comme s’il révélait des paradoxes enfouis.
Nous ressentons la nécessité de pratiquer la « convergence » des champs de recherche. Exemple : à travers les NBIC (nanotechnologies, biologie, informatique, cognitique), popularisée par l’Université de la Singularité. Le flou des limites entre les « sciences dures » et les « sciences molles » devient une source d’inspiration majeure, avec le risque que tout le monde s’autorise à parler de tout et que personne ne parle plus de ce qu’il connaît vraiment ! Nous nous autorisons à voir le monde entre la poésie et la raison, le rêve et l’opérationnel… Nous brassons sans cesse les talents et pour cela, nous avons besoin de libérer leur confiance réciproque.

Quand l’inconnu se mêle sans cesse à l’imprévu, il n’est plus possible de faire sans les autres. Nous en avons besoin, pas seulement comme un appui, mais comme une condition de vie, voire de survie.
Les modèles organisationnels, construits comme des pyramides et bien ancrées sur un sol supposé stable, ne fonctionnent plus. Ils s’épuisent et épuisent les hommes. Les rapports sachants - exécutants, décidants – obéissants, certains disent profiteurs – exploiteurs, explosent dans l’ultra communication et les impératifs de collaboration.
Fin des modèles qui écrasent la diversité en croyant développer les talents. Fin des relations simplistes face aux enjeux complexes.

Place à la confiance
Les modèles de substitution qui s’impose repose sur la confiance entre les Hommes.
La confiance a toujours été un enjeu, mais elle devient cruciale pour construire l’écosystème vital, composé des innombrables sous-ensembles qui forment notre monde, dans lesquels évolue chacune des personnes qui le composent.
Comment peut-elle contribuer à permettre à chacun de trouver sa place et à croître dans un monde harmonieux ? Comment se construit la confiance en l’autre… Et son préalable la confiance en soi ? Comment toutes ces innovations qui façonnent notre monde nouveau peuvent être mises à profit sans altérer cette précieuse confiance qui nous lie.

Microsoft
39 Quai du Président Roosevelt
Issy-les-Moulineaux, Île-de-France, 92130
France
Event type:
Standard (What is this?)
See more ­T­E­Dx­Issyles­Moulineaux events

Speakers

Speakers may not be confirmed. Check event website for more information.

Edouard Tetreau

Edouard Tétreau est conseiller de dirigeants d’entreprises et de familles industrielles, chroniqueur aux Echos, auteur de quatre essais qui révèlent une obsession : la place dévorante de l’argent dans nos économies et nos sociétés. Diplômé d’HEC, il a y enseigné le management des crises financières. Chrétien engagé, il s’implique dans des projets tels que : directeur du European Council on Foreign Relations à Paris, 2014-2015, la préparation du voyage du Pape François à New York (2015), ou la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron dès le printemps 2016.

François Carbone

Après des études de finance à Dauphine et un début de carrière dans une banque d’investissement, François a voulu mettre son expertise au service d’une autre vision de l’économie. Avec 2 associés, il crée ANAXAGO, une des toutes premières plateformes française de crowdfunding dédiée aux entreprises innovantes et à l’immobilier. Conscient du parcours à accomplir pour que cette forme de financement prenne sa place dans les circuits institutionnels, il crée en 2012 l’association FPF (Financement participatif France) qui encore aujourd’hui poursuit son travail de fiabilisation et de démocratisation de cette forme de financement.

Hélène Michel

Professeur de management de l’innovation à Grenoble École de Management et game designer, elle imagine des jeux pour soutenir l’innovation et inspirer l’entrepreneuriat. Ses projets sont conduits en collaboration avec le MIT Game Lab. Conférencière internationale, elle intervient également comme experte auprès d’agences de recherche et de la Commission Européenne. Elle a développé plusieurs serious games et méthodes d’innovation gamifiées, utilisés par les entreprises (Capgemini, Natixis, Maped, Somfy…) ou d’autres organisations (écoles de commerce ou écoles d’ingénieurs, la Bibliothèque Nationale de France ou l’UNCTAD…).

Jean-Luc Fallou

École des Mines, Insead, il travaille 15 ans chez Artur Little en Belgique en Espagne et en France, puis il prend la succession des fondateurs de Stratorg, cabinet d’organisation et de stratégie. En 2001, il travaille avec des grands dirigeants le sujet de la confiance, convaincu que cela deviendra le moteur principal des organisations. Il prolonge sa quête en fondant en 2010 un think-tank franco-allemand sur la compréhension des évolutions sociétales qui affectent la construction de confiance dans les organisations.

Jean-Marc Semoulin

Aujourd’hui directeur d’une ONG qui associe local et international, Jean-Marc Sémoulin est engagé dans une dynamique résumée sur l’inscription des deux camions de la ressourcerie qui sillonnent le territoire : « Donner une nouvelle chance aux hommes et une seconde vie aux objets ». Habitant des Mureaux depuis 15 ans, il est persuadé que la devise de la ville « Notre ville a du talent » reflète une vraie réalité qui va mener vers de nouvelles perspectives.

Laurence Malençon

Entrepreneuse pendant 14 ans, pour le meilleur et pour le pire, elle est directrice de l’Innovation à l’agence Hopscotch. Stratégiste – transitionneuse, elle est passionnée d’Histoire : la Révolution Française et les périodes de changement. Son quotidien : aider les entreprises et les organisations à choisir le parti de l’humain, et donner de l’importance aux idées qui contribuent à nous épanouir dans le monde que nous construisons.

Marc Amérigo

Marc conjugue la rigueur de l’ingénieur et ses connaissances pour décupler la puissance d’une équipe tendue vers les performances extrêmes. Il est un spécialiste du management en environnement sensible. A présent, il approfondit ses connaissances aux côtés de scientifiques. A travers sa société EngiNova, il accompagne les équipes engagées dans des sports extrêmes ou dans des projets en environnement industriel complexe. Ingénieur diplômé en 1993 de l’Ecole Centrale de Lyon, puis formé à l’Université du Maryland et à l’Ecole de Management de Lyon (EM Lyon Business School).

Olivier Nerot

En appui à son doctorat en Science Cognitives, Olivier Nérot s’implique depuis plus de 20 ans dans les recherches et projets liés à l’auto-organisation, partant de l’apprentissage au sein d’une population neuronale, jusqu’au management de l’intelligence collective, le conseil en e-gouvernance ou les outils de recherche collaboratifs, en passant par le développement de solutions P2P. Après la création de plusieurs startups, d’une galerie d’art digital, il cherche à décloisonner technologie, art et société, en appliquant et diffusant cette vision ‘réticulaire’, basée sur l’émergence, la systémique et la pensée complexe, autour de nombreux projets d’innovation.

Paul-Louis Belletante

Entrepreneur, Paul Louis Belletante crée des services pour rendre les gens heureux. Il a co-fondé en 2013 Betterise Health Tech pour mettre le meilleur des nouvelles technologies au service de la « bonne santé », base d’une vie épanouie.

Pierre Blanc

Pierre Blanc accompagne depuis près de vingt-cinq ans des directions générales dans le développement des services financiers. Il est l’auteur d’études ou de notes de synthèse sur l’évolution du système bancaire, ainsi que de rapports commandés par des ministres sur le crédit à la consommation. Il intervient également sur des projets de transformation en lien avec l’intelligence artificielle. Sportif passionné, Il tire de son expérience de la natation des règles également utiles à la gestion des entreprises et au développement personnel.

Organizing team

Bertrand
Petit

Paris, France
Organizer