Ocean Ramsey
141,748 views • 0:00

Et si nous redéfinissions notre relation aux requins en nous basant sur des faits scientifiques, la réalité et la logique, car celle que nous avons aujourd'hui est basée sur des informations limitées et biaisées. Changer notre façon de voir les requins et d'interagir avec eux pourrait améliorer notre environnement, notre économie et nos vies. J'aimerais tout d'abord vous présenter quelqu'un, qui a influencé et inspiré mon travail, ma passion et mes priorités. Elle est intelligente, gracieuse, belle, efficiente, mais je l'admire surtout pour ses actions et son rôle. Peu de gens le savent mais sans ses actions et son influence, nos vies ne seraient pas les mêmes. Je voulais vous la décrire avant que vous ne la voyiez, car j'ai réalisé que nous faisons parfois des jugements hâtifs, basés sur des informations très peu factuelles. Je m'en suis rendu compte car moi-même, je suis parfois jugée uniquement sur mon apparence ou mon travail de mannequin, plutôt que sur mon travail lié à la science, la conservation et les affaires. S'il vous plaît, gardez à l'esprit qu'il faut voir au-delà des apparences, et si vous prenez le temps de connaître une personne, de la comprendre, vous l'apprécierez sans doute mieux. Et parfois c'est même plus intéressant que vous ne le pensiez. Alors sans plus de cérémonie, voici ma belle modèle, Bella, qui veut dire belle, et oui, c'est un grand requin blanc, ou plus justement un requin blanc, Carcharodon carcharias. Je sais que vous ne regardez probablement que ses belles dents en pensant à elle comme à « un monstre », mais ce soir, mettez de côté vos a priori sur les requins ; je vais vous expliquer pourquoi elle est un modèle idéal, et pourquoi nous devrions agir vite pour redéfinir notre relation aux requins, en nous basant sur des faits scientifiques, ou sur la réalité, plutôt que sur des apparences, des a priori et des fictions d'Hollywood. Bella et les autres membres de son espèce sont extrêmement intelligents. Je les ai observés être plus malins que les humains, en s'adaptant en quelques secondes aux situations mêmes inédites. Cette capacité d'adaptation a conduit à la résilience des requins au fil du temps. Ils ont évolué avant les dinosaures, avant les arbres. Ils ont développé deux autres systèmes sensoriels qui rendent particulièrement efficace le rôle qu'ils ont dans les écosystèmes, les façonnant, les modifiant pour les rendre plus forts et meilleurs. Même s'ils sont extrêmement intelligents, précautionneux, et même s'ils analysent de nombreux facteurs avant d'agir, il est vrai qu'en de très, très, très rares occasions, bien plus rares que les nôtres, les requins font aussi des erreurs et, malheureusement, des gens sont mordus. Mais des millions de personnes se baignent chaque jour dans les océans, et le nombre moyen de morts n'est situé qu'entre 5 et 7... Je suis extrêmement chanceuse. Je plonge presque tous les jours avec les requins, avec plus de 30 espèces autour du globe, grâce à différents programmes de recherches et des campagnes de protection. Mon travail en biologie marine se concentre sur l'éthologie, c'est-à-dire le comportement de l'animal, sa psychologie, et l'écologie cognitive ; j'étudie comment les animaux interagissent entre eux et avec leur environnement. J'ai observé et appris des choses fascinantes, que j'aimerais pouvoir vous partager. Mais dans le temps qui nous est imparti, ce que j'ai compris sur ce qui est le plus important et le plus urgent - et si je pouvais parler pour les requins, ce que j'aimerais partager, c'est l'importance de leur rôle, travail, et comment cela nous affecte. Imaginez les requins comme le système immunitaire de l'océan, les globules blancs. Ils s'occupent des animaux morts, faibles, malades, blessés, laissant les plus sains se reproduire, maintenant des niveaux trophiques bas et un équilibre des populations. Nous dépendons de notre système immunitaire, et les preuves scientifiques de l'importance des requins s'accumulent. Il existe beaucoup d'études qui montrent, les unes après les autres, que la disparition des requins a des impacts environnementaux et économiques négatifs - Ransom A Myers, Bascompete - et qu'elle impacte jusqu'aux récifs coralliens. La disparition des requins a été attribuée à la privation de nourriture. À travers toute l'éminente communauté scientifique, personne ne nie l'importance des requins, leurs effets sur nos environnements, nos économies, et même sur l'air que nous respirons. 70-80 % de l'air que nous respirons vient de nos océans. Directement ou indirectement, nous dépendons tous des océans. Des milliards de personnes dépendent de la pêche, et près de 200 millions de personnes travaillent dans cette industrie. Nos vies, nos avenirs sont liés. Pour citer l'une de mes modèles, la merveilleuse Dr Sylvia Earle, « Avec chaque goutte d'eau que vous buvez, chaque souffle vous prenez, vous êtes relié à la mer. N’importe où sur la Terre vous vivez. » Mais les requins restent terrifiants, c'est bien ça le problème. La plupart des gens connaissent peu de faits sur les requins, si ce n'est qu'ils ont des dents, et beaucoup de gens ignorent qu'ils sont en fait exterminés dans le monde, à la vitesse de plus de 11 000 requins par heure. C'est plus de trois requins à la seconde, soit 70-100 millions de requins tués chaque année. C'est comme décimer la population de l'Espagne, de l'Autriche et de la France chaque année. Selon les rapports de pêche, plus de 90 % des requins ont disparu. Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, près d'un tiers des grands requins ont disparu, sont au bord de l'extinction, ou menacés d'extinction. Pourquoi un tel massacre pour une espèce si importante et indispensable ? À cause de bêtises comme des souvenirs et des produits pharmaceutiques. Certaines sont liées aux hommes et à leur complexe d'infériorité... J'imagine. (Rires) (Applaudissements) 80 % de la pêche à la palangre sont des prises accidentelles, et la majorité sont des requins. L'abattage, qui est la réaction la moins intelligente qu'un pays puisse avoir face à l'hostilité homme-requin - c'est comme se tirer une balle dans le pied d'un point de vue comportemental, l'abattage est un non-sens qui tue à l'aveugle. Mais le tueur principal des requins ? Un bol de soupe. Oui, nous échangeons la santé et la productivité de nos environnements et de nos économies pour un bol de soupe. Et le pire, c'est qu'elle n'est pas nutritive, elle est même toxique. Il existe une croyance chinoise selon laquelle lorsqu'on sert cette soupe, l'invité est prestigieux ou important. Mais qu'y a-t-il de chic à attraper un requin, lui couper les ailerons, souvent lorsqu'il est encore vivant, gaspillant 95 % de l'animal, juste pour vous rassurer sur votre statut social. Pensez-y : les requins ont évolué depuis 400 millions d'années, les humains depuis 200 000 ans, et leurs cultures encore moins. Nous pouvons vivre sans notre culture, pas sans nos océans, et nos océans ne peuvent pas vivre sans leur système immunitaire. Tout comme les rhinocéros pour leurs cornes, et les éléphants pour leurs défenses, les requins sont tués, massacrés, juste pour leurs ailerons. J'aime voyager dans le monde entier, et découvrir d'autres cultures, mais il y a un moment où il faut redéfinir la relation que nous avons avec les requins et les animaux, et imaginer comment nos cultures peuvent s'adapter et évoluer honorablement. Un ancien proverbe chinois dit que si on ne change pas de direction, on risque d'arriver là où on se dirige. Alors si nous acceptions cette idée et changions la façon dont nous interagissons avec les requins ? A quoi ça ressemblerait ? La bonne nouvelle est que nous avons déjà des exemples concrets, comme aux Palaos, aux Bahamas, des régions comme Cabo Pulmo et Palmyre. Dans ces régions, les coraux et réserves de poisson sont prospères. L'écotourisme rapporte aux économies locales plus de 314 millions de dollars, créant près de 10 000 emplois directs. Menée par le Dr Michele Barnes et l'Université de Colombie-Britannique, cette étude montre que ce nombre va augmenter, et même doubler, et ce en moins de 20 ans, soit 780 millions de dollars, dépassant de loin le commerce mondial d'ailerons. Pour le dire de la façon simple, juste d'un point de vue financier, car c'est ce qui intéresse les politiciens, un requin vivant vaut plus qu'un requin mort. Ce qui est génial avec cet écotourisme lié aux requins, c'est qu'il aide la recherche. Avec le Dr Hoyos, nous marquions les requins, nous faisions des biopsies et je me disais : « Cette recherche, basée sur la protection, va-t-elle faire une différence avant que les requins ne disparaissent ? » Et un jour, à 20 mètres sous l'eau, je recensais des requins, et entourée par ces magnifiques créatures, j'ai réalisé que le temps que je collecte, que j'analyse et que je publie mes recherches, trois à six millions de requins seront tués. Pourquoi étudier les requins, qui sont éradiqués à grande vitesse, et ne rien faire pour y remédier ? Alors j'ai rendu ma recherche publique. J'ai développé un programme, où les gens pouvaient apprendre sur les requins d'un point de vue scientifique. J'ai collaboré avec @juansharks, un photographe sous-marin et spécialiste des requins. Nous avons développé un programme public basé sur la recherche - et la protection, pour que les gens puissent comprendre la biologie, la psychologie et le comportement des requins, comment interagir avec eux sans danger, et répondre aux questions que les gens se posent. Ce qui est génial, c'est que les gens viennent dans l'eau avec nous et voient de leurs propres yeux à quoi ressemblent les requins. C'est vraiment un programme réussi, car les gens peuvent parler pour les requins mais aussi influencer leurs réseaux et changer l'opinion générale. Nous avons aussi pu développer une sensibilisation éducative, nettoyer des récifs et plages, lancer des campagnes de protection locales et internationales, comme stopper l'abattage en Australie occidentale ; c'est une autre histoire. Et je suis soulagée de ne pas avoir le temps d'en parler, car j'aurai fini en larmes. Mais nous avons pu sauver un des jeunes requins. Elle mesurait moins de 3 mètres et elle serait morte, même si elle était mal marquée, et j'ai nagé avec elle pendant 90 minutes, je l'ai regardée dans les yeux, j'essayais de lui dire que tout allait bien se passer, alors que du sang jaillissait de sa tête, essayant de me persuader que tout allait bien se passer. Après 90 minutes, elle est partie. Ça en valait la peine. Voici une autre campagne de protection, un peu plus connue. Elle a atteint plus de deux millions de personnes en deux jours, et sa vedette n'est ni plus ni moins que notre charmante modèle Bella, qui est une superbe représentante de son espèce. Nous avions lancé cette campagne car une étude montrait qu'il restait moins de 350 grands requins blancs de la Californie jusqu'en Alaska et d'Hawaii à Mexico, région où juansharks et moi avons grandi et plongé avec les grands requins blancs. Nous les connaissions, nous avions passé du temps à les étudier, à travailler avec eux. Que faites-vous lorsque quelqu'un que vous aimez, comprenez, à qui vous tenez, est éradiqué ? Vous agissez. Alors avec Water Inspired, nous avons fait des photos et vidéos inspirantes pour sensibiliser les gens. Nous avions besoin que les gens donnent une 2e chance aux grands requins blancs. Ils ne sont pas souvent à la une des journaux. Mais lorsqu'ils le sont, ce n'est en général pas bon signe. Mais nous avons réussi. Nous voulions montrer la beauté naturelle des requins. Mais lorsque les gens voient une belle image comme celle-ci, ils pensent simplement : « Il est en route vers sa prochaine victime », non ? Nous voulons être les anti Dents de la mer. Dans le film, cette petite fille est dévorée, n'est-ce pas ? Mais qu'en est-il en réalité ? Je travaille avec eux depuis très longtemps. Nous plongeons, entre autres, pour poser des récepteurs, je voulais montrer un lien, que les gens soient capables de se connecter, de voir leur autre visage, pour comprendre que nous pouvons coexister. Mais pour coexister, ils doivent exister, et ces animaux sont bien plus qu'il n'y paraît. Lorsque vous prenez le temps d'apprendre à connaître une personne, vous parvenez à comprendre qu'il y a peut-être plus encore. C'est ce que je veux partager. Mais je dois vous prévenir - il y a tellement de choses que j'aimerais partager avec vous — mais je dois vous prévenir qu'ils méritent beaucoup de respect... et non de peur, ce sont des super prédateurs, ils ont un rôle, et nous avons besoin qu'ils remplissent ce rôle, c'est très important. Je pourrais énumérer beaucoup d'études montrant l'importance de ce rôle. Si je devais aller dans la savane africaine et caresser un lion, vous savez ce que je ferais ? J’appellerais celui qui murmure à l'oreille des lions, je passerais du temps avec lui, pour étudier et apprendre avec lui par respect pour l'animal et à cause de sa réputation. Ainsi, bien que je comprenne que les gens, notamment vu comment les requins sont dépeints dans les média, en aient peur, vous ne devriez pas en avoir peur ; vous devriez simplement les respecter. Ce sont des animaux magnifiques, et bien plus encore. S'il y a une chose que Bella m'a apprise, c'est que, comme Bella, nous pouvons changer positivement et influencer nos environnements. Tout ce que nous devons faire, c'est agir. Pour citer Jane Goodall : « Vous ne pouvez passer un seul jour sans avoir d’impact sur le monde qui vous entoure. Vous devez décider quelle différence vous voulez apporter. » Ce fut un programme réussi pour lequel nous avons collaboré avec GoPro. Ils sont restés très proches du message et ont fait quelque chose de super, mais il y a tant d'autres choses que nous pourrions faire, comme écrire à un restaurant pour lui demander de ne plus servir de soupe d'ailerons. De nouvelles campagnes, de nouvelles politiques, les idées sont infinies. Mais pour résumer : oui, le savoir est puissant, mais il n'est rien sans l'action. J'adore Nike. Je me lève tous les matins et je vais courir. « Just do it » [fais-le] Vous ne vous rendez peut-être pas compte, mais un petit effort vaut mieux que rien. « Nous pensons que ce que nous faisons n'est qu'une petite goutte, mais l'océan ne serait pas le même sans cette goutte. » Je voudrais donc vous demander (Rires) d'agir pour votre avenir. Les requins et les océans nous affectent tous. J'aimerais voir les mains levées de tous ceux qui sont prêts à faire un geste, même petit, pour un futur meilleur. Levez la main si vous êtes prêt à agir. Oh, je vois toutes ces mains. Okay, je vous prends au mot. Utilisez cette main pour attraper votre smartphone. Je le fais en même temps que vous. Prenez-le. Je sais que c'est malpoli lors une présentation, mais vous allez m'aider. C'est super, c'est super. C'est votre moment d'agir. Allons-y ! (Rires) Donc prenez votre téléphone, et nous allons diffuser des idées partout dans le monde. Allez sur Tweeter, Facebook, Instagram, peu importe. Diffusez une idée, partagez un fait sur les requins. Je vais le faire avec vous, c'est très amusant. Même si vous êtes un peu dans le noir - Ok, vous êtes prêts ? Souriez ! Ok, ne soyez pas distrait par l'appel manqué ou le SMS. Cela ne prendra qu'une minute, et après je vous laisse. C'est parti, faisons-le ensemble. Nous allons faire une différence, un impact important pour les requins. Je vais aller sur Instagram. C'est le monde d'aujourd'hui, non ? Nous marchons avec nos téléphones. J'en ai entendu parler dans un talk précédent. Ok, c'est bon. Maintenant je vais utiliser un hashtag. #HelpSaveSharks [aidez à sauver les requins] ok. #HelpSaveBella. [aidez à sauver Bella] Ici dans un groupe super d'une conférence Tedx en Europe, diffusant de grandes idées et façons de sauver les requins et notre futur. Ils sont importants. Redéfinissons notre relation avec les requins. #SharkConservation #HelpSaveSharks #NoSharkFinSoup #TEDSavesSharks #TEDTalksOnSharks. Ok. Et je vais partager ça. Génial ! Et voici le meilleur : je vous remercie de faire partie de cette force qui redéfinit notre relation aux requins pour un futur meilleur. Merci. (Applaudissements)