Tom Wujec
3,567,994 views • 9:01

Il y a quelques années, je suis tombé sur un simple exercice de design qui aide les gens à comprendre et résoudre des problèmes complexes, et comme beaucoup de ces exercices il paraissait simple au début, mais sous la loupe, il s'est avéré révéler des vérités inattendues sur la façon dont nous collaborons et donnons du sens aux choses.

Il est en trois parties. Il commence avec une chose que nous savons tous faire : du pain grillé. Commençons avec une feuille de papier vierge, un feutre, et sans utiliser de mots, dessinez comment griller du pain. La plupart des gens dessinent quelque chose comme ça. Ils dessinent une miche de pain, la tranchent puis la mettent au grille-pain. Ca prend un peu de temps. Il saute, et voilà ! En deux minutes, pain grillé et bonheur.

Pendant des années, j'ai recueilli des centaines de dessins. Et certains d'entre eux sont très bons, car ils illustrent clairement le processus de fabrication du pain grillé. Et puis il y a ceux qui sont, eh bien, moins bons. Ils sont vraiment nuls, en fait, car on ne comprend pas ce qu'ils veulent dire. Sous la loupe, certains révèlent une partie des étapes, et en cachent d'autres. D'autres schémas se focalisent sur le pain grillé, et la transformation du pain en toast. D'autres portent uniquement sur le grille-pain. Les ingénieurs adorent en dessiner le mécanisme. (Rires) Puis il y en a qui parlent des gens. Ils visualisent leur expérience. Il y a aussi les dessins qui parlent de la chaîne d'approvisionnement, en remontant jusqu'au magasin. Ça passe par les réseaux logistiques de téléportation, pour remonter aux champs de blé, et l'un d'entre eux remonte même jusqu'au Big Bang. Donc, c'est un truc de fou. Mais je pense que c'est évident que même si ces dessins varient énormément, ils partagent un attribut commun. Pouvez-vous le voir ? Vous le voyez ? Quel est leur point commun ?

La plupart des dessins ont des nœuds et des liens. Les nœuds expriment les objets tangibles, le toaster ou les personnes, et les liens représentent les connexions entre les nœuds. C'est la combinaison des liens et des nœuds qui produit un modèle systémique complet, et rend nos propres modèles mentaux visibles sur la façon dont nous pensons que les choses fonctionnent. Voilà la valeur de ces dessins. L'intérêt de ces modèles systémiques naît dans la manière dont ils révèlent nos différents points de vue. Par exemple, les Américains grillent leur pain avec un grille-pain. Ça paraît évident. Alors que beaucoup d'Européens le font à la poêle, bien sûr, et beaucoup d'étudiants grillent leur pain sur le feu. Je ne comprends pas vraiment. Beaucoup d'étudiants en MBA font ça.

Donc, on peut mesurer la complexité en comptant le nombre de nœuds, et l'illustration moyenne en a entre quatre et huit. S'il en a moins que ça, le dessin a l'air trivial, mais est aisément compréhensible. Avec plus de 13 nœuds, le dessin donne une impression de chaos. Il est trop compliqué. Donc le nombre idéal se situe entre 5 et 13. Si vous voulez communiquer quelque chose visuellement, mettez entre 5 et 13 nœuds dans votre diagramme. Bien que nous ne soyons pas forcément doués en dessin, on sait instinctivement comment décortiquer des choses complexes en choses simples, et les reconstruire par la suite.

Donc cela nous amène à la seconde partie de l'exercice, comment griller du pain, mais maintenant avec des post-it ou des cartons. Que se passe-t-il alors ? Sur des cartons, la plupart des gens dessinent des nœuds plus clairs, plus détaillés et plus logiques. Vous pouvez suivre l’analyse pas à pas. Pendant qu'ils construisent leur modèle, ils déplacent leurs nœuds, les arrangeant comme des Lego. Même si cela peut paraître trivial, c'est en fait très important. Cette rapide itération entre l'expression et la réflexion de l'analyse est réellement le seul moyen d'obtenir une vision claire. Là réside l'essence d'un processus de design. Les théoriciens en systémique nous disent que l'aisance avec laquelle nous pouvons changer une représentation reflète notre volonté d'améliorer ce modèle. Donc le système de post-it est non seulement plus fluide, mais produit généralement beaucoup plus de nœuds que les dessins statiques. Les dessins sont beaucoup plus riches.

C'est ce qui nous mène à la troisième partie de l'exercice : dessiner comment griller du pain, mais cette fois en groupe. Que se passe-t-il alors ? Eh bien, voilà ce qu'il se passe. Ça commence dans la confusion, puis ça devient vraiment brouillon, et puis ça devient encore plus nébuleux. mais au fur et à mesure que les gens affinent le modèle, les meilleurs nœuds sont mis en évidence. Chaque itération rend le modèle plus clair car les gens construisent sur les idées des autres. Il en ressort un modèle systémique unifié qui intègre la diversité des points de vue individuels de chacun. C'est donc un résultat très différent de ce qu'il se passe habituellement en réunion, n'est-ce pas ? Ces dessins peuvent contenir plus de 20 nœuds, mais les participants ne sont pas perdus car ils participent à l'établissement de leur modèle. Ce qui est vraiment intéressant, c'est que, spontanément, les groupes mélangent et ajoutent des couches d'organisation. Pour gérer les contradictions, par exemple, ils ajoutent des motifs en branches et des motifs parallèles. Oh, et au fait, si ça se passe en silence total, ils le font beaucoup mieux et beaucoup plus rapidement. C'est très intéressant, le langage est un obstacle.

Voici quelques leçons qu'on peut en tirer. Premièrement, dessiner nous aide à comprendre les situations en tant que systèmes avec des nœuds et leurs relations. Les post-it produisent de meilleurs modèles systémiques, du fait d'une itération plus fluide. Et enfin les groupes produisent les modèles les plus complets parce qu'ils synthétisent plusieurs points de vue. C'est intéressant. Quand les gens travaillent ensemble dans les bonnes circonstances, les modèles de groupe surpassent les modèles individuels.

Donc cette approche marche très bien pour dessiner comment griller du pain. Qu'en est-il si vous vouliez dessiner quelque chose de plus pertinent ou urgent, comme votre vision organisationnelle, l'expérience de votre consommateur, ou votre développement sur le long terme ?

Une révolution visuelle est en cours. De plus en plus d'organisations abordent leurs problèmes les plus épineux en les dessinant de façon collaborative. Et je suis convaincu que ceux qui envisagent le monde comme des nœuds et des liens mouvants ont vraiment un avantage.

Et l'exercice est vraiment simple. Vous commencez avec une question, vous collectez les nœuds, vous les affinez, encore et encore, vous affinez et affinez, jusqu'à ce que des modèles émergent. Le groupe finit par y voir clair, et répond à la question.

Alors ce simple acte de visualisation et d'itération produit vraiment des résultats remarquables. Il est vraiment important de comprendre que l'aspect le plus important est la communication elle-même, pas seulement les modèles. Et ces images de référence peuvent intégrer plusieurs centaines voire des milliers de nœuds. Un exemple est celui d'une organisation appelée Rodale. Grande maison d'édition. Ils ont perdu beaucoup d'argent une année, et pendant 3 jours leur équipe dirigeante a visualisé toutes leurs méthodes. Ce qui est intéressant, c'est qu'après avoir visualisé toute l'entreprise, système après système, ils ont récupéré 50 millions de dollars de revenus, et sont passés de la catégorie D à A de la part de leurs clients. Pourquoi ? Parce qu'il y a une cohérence au sein de l'équipe exécutive. Ma mission aujourd'hui consiste à aider les organisations à résoudre leurs problèmes épineux avec la visualisation collaborative, et sur un site que j'ai réalisé, drawtoast.com, j'ai collecté plein de bonnes pratiques, pour vous permettre d'y apprendre comment diriger un workshop. Vous pouvez en apprendre plus sur le langage visuel et les structures de liens et nœuds applicables à la résolution de problèmes. et télécharger des exemples de modèles pour déballer les problèmes épineux auxquels nous faisons tous face. Donc l'exercice de design de toast, en apparence trivial, nous aide a être clairs, engagés et cohérents.

La prochaine fois que vous serez confrontés à un défi captivant, rappelez-vous ce que nous a appris le design. Rendez vos idées visibles, tangibles et significatives. C'est simple, fun et puissant. Je pense que c'est une idée qui vaut la peine d’être célébrée.

Merci.

(Applaudissements)