Paul Zak
1,774,366 views • 16:34

Y a-t-il quelque chose d'unique chez les êtres humains ? Oui, c'est le cas. Nous sommes les seules créatures à posséder des sentiments moraux complètement développés. Nous sommes obsédés par la moralité en tant que créatures sociales. Nous avons besoin de savoir pourquoi les gens font ce qu'ils font. Et personnellement, je suis obsédé par la moralité. Tout est venu de cette femme, Sœur Mary Marastela, aussi connue comme ma mère. Quand j'étais enfant de chœur, j'ai respiré beaucoup d'encens, et j'ai appris à dire des expressions latines, mais j'ai aussi eu le temps de réfléchir pour savoir si la moralité descendante de ma mère s'appliquait à tout le monde. J'ai vu que les gens qui étaient religieux et non religieux étaient obsédés par la moralité de manière égale. Je me suis dit qu'il y a peut-être un fondement terrestre pour les décisions morales. Mais je voulais aller plus loin que de dire que nos cerveaux nous rendent moraux. Je voulais savoir s'il y a une chimie de la moralité. Je voulais savoir s'il y avait une molécule morale.

Après 10 ans d'expériences, je l'ai trouvé. Voulez-vous la voir ? J'en ai apporté avec moi. Cette petite seringue contient la molécule morale. (Rires) On l'appelle ocytocine. Donc l'ocytocine est une molécule simple et ancienne qu'on ne trouve que chez les mammifères. Chez les rongeurs, on savait quelle faisait que les mères prenaient soin de leur progéniture, et chez certaines créatures, permettait de tolérer les compagnons de terrier. Mais chez l'homme, on la savait seulement facilitant la naissance et l'allaitement pour les femmes, et produite par les deux partenaires durant les rapports sexuels.

Alors j'ai eu cette idée que l'ocytocine pourrait être la molécule morale. J'ai fait ce que la plupart de nous font - je l'ai essayée sur quelques collègues. L'un d'eux m'a dit, "Paul, c'est l'idée la plus stupide du monde." dit-il, " c'est uniquement une molécule de femmes. elle ne peut pas être aussi importante que cela." Mais j'ai rétorqué, "elle est produite aussi par les cerveaux masculins. Il doit y avoir une raison." Mais il avait raison, c'était une idée stupide. Mais c'était stupidement "testable". En d'autres termes, je pensais que je pouvais concevoir une expérience pour voir si l'ocytocine rendait moral.

Il s'avère que ce n'était pas si facile. Tout d'abord, l'ocytocine est une molécule timide. Les niveaux de référence sont proches de zéro, sans stimulus pour provoquer son apparition. Et quand elle est produite, elle a trois minutes de demi-vie, et se dégrade rapidement à température ambiante. Cette expérience devrait provoquer une montée de l'ocytocine, l'attraper et la garder au froid. Je pense que je peux faire ça ! Heureusement, l'ocytocine est produite tant dans le cerveau que dans le sang, Je peux donc faire cette expérience sans apprendre la neurochirurgie. Maintenant, je dois trouver comment mesurer la moralité.

La moralité avec un M majuscule est un projet énorme. Alors j'ai commencé petit. J'ai étudié une seule vertu : La fiabilité. Pourquoi ? Au début des années 2000, j'avais montré que les pays ayant un pourcentage élevée de personnes de confiance sont plus prospères. Dans ces pays, il y a plus de transactions économiques et plus de richesses sont créées, réduisant la pauvreté. Donc, les pays pauvres sont en grande partie ceux ayant un faible niveau de confiance. Donc si je comprenais bien la chimie de la fiabilité, je pourrais aider à soulager la pauvreté.

Mais je suis aussi un sceptique. Je ne veux pas simplement demander aux gens, "Etes-vous digne de confiance ?" Pour ne pas le faire, j'ai abordé mes recherches à la manière de Jerry McGuire. Si vous êtes si vertueux, montrez-moi l'argent. Ce que nous faisons dans mon laboratoire C'est de tenter la vertu et le vice des gens, en utilisant de l'argent. Laissez-moi vous montrer comment nous le faisons. Nous recrutons des gens pour une expérience. Ils reçoivent tous 10 $ s'ils acceptent de venir. Nous leur donnons beaucoup d'instruction, et nous ne les trompons jamais. Puis nous les associons par paires grâce à un ordinateur. Une des personnes reçoit un message disant, "Voulez-vous donner une partie de vos 10 $ que vous avez gagné en étant ici en le donnant à quelqu'un d'autre dans le laboratoire ? " L'astuce est que vous ne pouvez pas le voir, vous ne pouvez pas lui parler. Vous ne le faites qu'une fois. Maintenant ce que vous donnerez sera triplé sur le compte de l'autre personne. Vous allez les rendre beaucoup plus riches. Et ils auront un message leur disant personne untel vous a envoyé cette somme d'argent. Voulez-vous garder le tout, ou voulez-vous donner une partie en retour ?

Alors, pensez à cette expérience pendant une minute. Vous allez vous asseoir une heure et demie sur ces chaises inconfortables. Un savant fou va passer piquer votre bras avec une aiguille et prendre quatre tubes de sang. Et vous voulez me faire renoncer à cet argent pour le donner à un inconnu? Ce fut la naissance de la "vampire" économie. Prenez une décision, donnez-moi un peu de sang.

Et en fait, les économistes expérimentaux ont fait cette experience autour du monde, et pour des enjeux beaucoup plus élevés, et le consensus était que le transfert de la première personne vers la seconde mesurait la confiance, tandis que le transfert de la deuxième personne à la première mesurait la fiabilité. Mais en fait, les économistes ont été démontés sur la raison pour laquelle la deuxième retournerait de l'argent. Ils ont supposé que l'argent est bon, donc pourquoi ne pas tout garder ?

Ce n'est pas les résultats que l'on a trouvé. Nous avons trouvé que 90% des premiers envoyaient de l'argent, Et parmi ceux qui ont reçu de l'argent, 95% en ont retourné une partie. Mais pourquoi ? Eh bien, en mesurant l'ocytocine nous avons trouvé que plus la deuxième personne recevait d'argent, plus son cerveau produisait de l'ocytocine, et plus il avait d'ocytocine, plus il renvoyait d'argent. Nous avons donc une biologie de fiabilité.

Mais attendez. Qu'est-ce qui cloche dans cette expérience ? Deux choses. La première est que rien dans le corps n'arrive seul Donc on a mesuré neuf autres molécules qui interagissent avec l'ocytocine, mais elles n'avaient aucun effet. Mais la seconde est que je n'avais toujours que cette relation indirecte entre l'ocytocine et la fiabilité. Je ne savais pas avec certitude que l'ocytocine cause la fiabilité. Alors, pour faire l'expérience, je savais que je devrais aller dans le cerveau pour manipuler l'ocytocine directement. J'ai utilisé tout ce qui n'était pas un foret pour mettre l'ocytocine dans mon propre cerveau. Et j'ai trouvé que je pouvais le faire avec un inhalateur nasal. Donc avec des collègues à Zurich, nous avons mis 200 hommes sous ocytocine ou placebo, fait le même test de confiance avec l'argent, et constaté que ceux sous ocytocine, non seulement ont montré plus de confiance, nous pouvions plus que doubler le nombre de personnes qui ont envoyé tout leur argent à un inconnu - le tout sans altérer l'humeur ou la cognition.

Donc, l'ocytocine est la molécule la confiance, mais est-elle la molécule morale ? Utilisant l'inhalateur d'ocytocine, nous avons réalisé plus d'études. Nous avons montré que l'injection d'ocytocine augmentait la générosité dans les transferts d'argents unilateraux de 80 pour cent. Nous avons montré qu'elle augmentait les dons aux organismes caritatifs de 50 pour cent. Nous avons également étudié les moyens non pharmacologiques d'augmenter l'ocytocine. Notamment, les massages, la danse et la prière. Oui, ma mère était contente de ce dernier moyen. Et chaque fois que nous faisons monter l'ocytocine, les gens acceptent volontiers d'ouvrir leur porte-monnaie et partager leur argent avec des inconnus.

Mais pourquoi font-ils cela ? Que ressent-on quand son cerveau est inondé d'ocytocine ? Pour étudier cette question, nous avons mené une expérience où nous faisions regarder à des gens une vidéo, d'un père et de son fils de quatre ans, et son fils était atteint d'un cancer en phase terminale. Après avoir regardé la vidéo, nous leur avons demandé d'évaluer leurs sentiments et nous leur avons fait une prise de sang avant et après pour mesurer l'ocytocine. Le changement du taux d'ocytocine prédisait leur sentiment d'empathie. Donc, c'est l'empathie qui nous fait nous connecter à d'autres personnes. C'est l'empathie qui nous fait aider d'autres personnes. C'est l'empathie qui nous rend moral.

Cette idée n'est pas nouvelle. Un philosophe alors inconnu, Adam Smith a écrit un livre en 1759 intitulé «La Théorie des sentiments moraux». Dans ce livre, Smith fait valoir que nous sommes des êtres moraux, non pas à cause d'une raison descendante, mais pour une raison ascendante. Il a dit que nous sommes des êtres sociaux, de sorte que nous partageons les émotions des autres. Si je fais quelque chose qui vous fait mal, je sens votre douleur. J'ai donc tendance à l'éviter. Si je fais quelque chose qui vous rend heureux, je partage votre joie. J'ai donc tendance à faire ces choses. Maintenant, c'est le même Adam Smith, qui, 17 ans plus tard, écrira un petit livre appelé "La Richesse des Nations" - le document fondateur de l'économie. Il était, en fait, un philosophe moral, et il avait raison sur ce pourquoi nous sommes moraux. J'ai juste trouvé la molécule derrière ça. Sachant que cette molécule est précieuse, car elle nous dit comment augmenter ce comportement et ce qui l'éteint. En particulier, elle nous dit pourquoi nous voyons de l'immoralité.

Donc, pour enquêter sur l'immoralité, laissez-moi vous ramener maintenant en 1980. Je travaille dans une station service à la périphérie de Santa Barbara, en Californie. Vous êtes dans une station-service toute la journée, vous voyez beaucoup de moralité et d'immoralité, croyez-moi. Un dimanche après-midi, un homme entre dans ma cabine de caissier avec cette boîte à bijoux magnifique. Il l'ouvre et il y a un collier de perles à l'intérieur. Et il dit : "Hé, j'étais dans les toilettes. et j'ai trouvé ça. Que pensez-vous que nous devrions en faire ?" "Je ne sais pas, la porter aux objets trouvés". "Mais c'est très précieux. Nous devons trouver son propriétaire." J'ai dit : "Oui."

Nous essayons donc de décider quoi faire, quand le téléphone sonne. Un homme très excité, dit : "J'étais dans votre station service il y a un moment, et je ne trouve pas le bijou que j'ai acheté pour ma femme," J'ai dit "Collier de perles ?", "Ouais." "Hé, un gars vient de le trouver" "Oh, vous me sauvez la vie. Voici mon numéro de téléphone. Dites à ce gars d'attendre une demi-heure. Je serai là et je lui donnerai une récompense de 200 $." Super, je dis donc au gars: "Ecoutez, détendez-vous vous allez avoir une belle récompense. La vie est belle." Il dit : "Je ne peux pas rester. J'ai un entretien pour un boulot à Galena, dans 15 minutes, et j'ai besoin de ce travail, je dois y aller." Encore une fois, il me demande : "Que pensez-vous que nous devrions faire ?" Je suis au lycée. Je n'en ai aucune idée. Alors j'ai dit : "Je vais la garder pour vous." Il a dit : "Vous savez, vous avez été si sympa, partageons la récompense." Je vous donne le bijou, vous me donnez cent dollars, et quand le gars viendra ...

Vous le voyez. J'ai été escroqué. C'est une escroquerie classique appelée le coup du pigeon, et c'était moi le pigeon. Ainsi, la manière dont de nombreuses escroqueries fonctionnent ce n'est pas que l'escroc obtienne la confiance de la victime, c'est qu'il montre qu'il fait confiance à la victime. Maintenant, nous savons ce qui se passe. Le cerveau de la victime libère de l'ocytocine, et vous ouvrez votre portefeuille ou votre sac, et vous donnez l'argent.

Alors qui sont ces gens qui manipulent nos systèmes d'ocytocine ? Nous avons trouvé, en testant des milliers d'individus, que 5 % de la population ne libèrent pas d'ocytocine sous stimulus. Donc, si vous leur faites confiance, leur cerveau ne libèrent pas d'ocytocine. S'il y a de l'argent sur la table, ils gardent tout. Donc, il y a un mot technique pour ces personnes dans mon laboratoire. Nous les appelons des salauds. (Rires) Ce ne sont pas des gens avec qui vous voulez prendre une bière. Ils ont beaucoup d'attributs des psychopathes.

Maintenant le système peut être inhibé de bien d'autres façons. L'une de ces façons ce sont les attentions inappropriées. Nous avons donc étudié des femmes abusées sexuellement, et environ la moitié d'entre elles ne libèrent pas d'ocytocine sous stimulus. Vous avez besoin d'assez d'attentions pour que ce système se développe correctement. Aussi, le stress élevé inhibe l'ocytocine. Donc, nous le savons tous, quand nous sommes vraiment stressé, nous n'agissons pas de notre mieux.

Il y a une autre façon d'inhiber l'ocytocine, qui est intéressante - grâce à l'action de la testostérone. Nous avons donc, dans les expériences, administré de la testostérone à des hommes. Et au lieu de partager l'argent, ils deviennent égoïstes. Mais curieusement, les hommes ayant un taux élevé de testostérone sont également plus susceptibles d'employer leur propre argent pour punir les autres de leur égoïsme. (Rires) Maintenant, réfléchissez à ça. Cela signifie que dans notre propre biologie, nous avons le yin et le yang de la moralité. Nous avons l'ocytocine qui nous relie aux autres, nous fait ressentir ce qu'ils ressentent. Et nous avons la testostérone. Et les hommes ont 10 fois plus de testostérone que les femmes, les hommes font donc cela plus que les femmes - nous avons la testostérone qui nous donne envie de punir les personnes qui se comportent de façon immorale. Nous n'avons pas besoin que Dieu ou le gouvernement nous disent quoi faire. C'est tout à l'intérieur de nous.

Alors vous vous demandez peut-être : ce sont des belles expériences de laboratoire, s'appliquent-elles vraiment à la vie réelle ? Oui, je m'en suis inquiété aussi. Je suis donc sorti du laboratoire pour voir si cela est vrai dans notre vie quotidienne. Alors l'été dernier, j'ai assisté à un mariage dans le sud de l'Angleterre. 200 personnes dans ce beau manoir victorien. Je ne connaissais pas une seule personne. Et je suis arrivé dans ma Vauxhall de location. Et j'ai sorti une centrifugeuse et de la glace sèche des aiguilles et des tubes. Et j'ai prélevé le sang de la mariée et du marié des invités, de la famille et des amis avant et immédiatement après les vœux.

(Rires)

Et devinez quoi ? Les mariages provoquent une libération d'ocytocine, mais ils le font d'une manière très particulière. Qui est le centre du système solaire du mariage ? La mariée. Elle avait la plus forte augmentation d'ocytocine. Qui aime le mariage presque autant que la mariée ? Sa mère, c'est vrai. Sa mère était le numéro deux. Puis le père du marié, puis le marié, puis la famille, puis les amis - disposés autour de la mariée comme les planètes autour du Soleil. Donc je pense que cela nous dit que nous avons conçu ce rituel pour nous connecter à ce nouveau couple, nous connecter émotionnellement. Pourquoi ? Parce que nous avons besoin d'eux pour réussir à nous reproduire pour perpétuer l'espèce.

J'avais aussi peur que mes expériences de confiance avec de petites quantités d'argent ne capturent pas vraiment la fréquence à la quelle nous confions vraiment nos vies à des inconnus. Ainsi, même si j'ai peur des hauteurs, je me suis récemment attaché à un autre être humain et j'ai sauté d'un avion à 12 000 pieds J'ai prélevé mon sang avant et après, et j'ai eu un énorme pic d'ocytocine. Il y a tant de façons de nous connecter aux gens. Par exemple, grâce aux médias sociaux. Beaucoup de gens envoient des tweets en ce moment-même. Nous avons donc étudié le rôle des médias sociaux et avons trouvé que l'utilisation des média sociaux produisait un augmentation à deux chiffres d'ocytocine.

Et j'ai effectué cette expérience récemment pour la radio coréenne. Ils y ont fait participer les journalistes et leurs producteurs. Et l'un de ces gars-là, il devait avoir 22 ans, il a eu un pic d'ocytocine à 150%. Je veux dire, étonnant ; personne n'a cela. Il utilisait les médias sociaux en privé. Quand j'ai écrit mon rapport aux Coréens, J'ai dit : "Écoutez, je ne sais pas ce que ce gars-là faisait," mais je suppose qu'il interagissait avec sa mère ou sa petite amie. Ils ont vérifié. Il interagissait sur la page Facebook de sa copine. Voilà. C'est la connexion. Donc, il y a des tonnes de façons dont on peut se connecter à d'autres personnes, et ça semble être universel.

Il y a deux semaines. je rentrais à peine de Papouasie-Nouvelle-Guinée où je suis monté dans les montagnes - des tribus très isolées de paysans pratiquant l'agriculture de subsistance qui vivent comme ils ont vécu pendant des millénaires. Il y a 800 langues différentes dans les régions montagneuses. Ce sont les peuples les plus primitifs au monde. Et ils libèrent également de l'ocytocine.

Ainsi l'ocytocine nous relie à d'autres personnes. L'ocytocine nous fait sentir ce que les autres ressentent. Et c'est tellement facile de faire que le cerveau des gens libére de l'ocytocine. Je sais comment le faire, et ma façon préférée de le faire est, en fait, la plus facile. Permettez-moi de vous le montrer. Venez ici. Serrez-moi dans vos bras (Rires) Et voilà !

(Applaudissements)

Donc, mon penchant pour étreindre d'autres personnes m'a valu le surnom de Docteur Amour. Je suis heureux de partager un peu plus d'amour dans le monde, c'est génial, mais voici votre prescription du Docteur Amour : huit embrassades par jour. Nous avons constaté que les personnes qui libèrent plus d'ocytocine sont plus heureuses. Et elles sont plus heureuses, parce qu'elles ont de meilleures relations de tous types. Le docteur Amour dit huit embrassades par jour. Huit embrassades par jour - vous serez plus heureux et le monde sera un meilleur endroit. Bien sûr, si vous n'aimez pas toucher les gens, je peux toujours envoyer ceci dans votre nez.

(Rires)

Merci !

(Applaudissements)