Alsace

x = independently organized TED event

Mulhouse, France
October 26th, 2013

Watch video from the event

Please install flash player to see this video.

More videos from the TEDx YouTube Channel »

View photos from the event on Flickr

About this event

It was about back to basics, how several people find simple solutions to solve the issues that we are facing in modern world (Crisis, lost of work, handicap...)

Confirmed Speakers

  • Éric Hubler
    Mettre des équipes de managers en Kimono sur un tatami en leur promettant leadership, succès et bonheur? Il fallait oser. L'audacieux Eric Hubler, « alsacien du monde », s'est construit un parcours hors du commun d'entrepreneur baroudeur au service de l'autre. Son diplôme de l'IECS en poche, il entame une carrière dense, qui le confrontera à quantité d'expériences : Los Angeles d'abord, puis quelques mois à Rio, où il tombe sous le charme de sa future épouse. De retour en Alsace, il s'occupe du développement Europe chez Haemmerlin, puis est appelé à rejoindre pour plusieurs années l'entreprise familiale Hubler SA qui connaîtra des performances exceptionnelles. Au long de ces années, Eric Hubler ne s'écartera jamais des arts martiaux, qu'il pratique depuis l'âge de 8 ans et dont il perçoit toute la puissance universelle des apprentissages, au bénéfice de l'humain dans l'entreprise. Convaincu et passionné, il crée en 2005 l'entreprise Altamira Développement et une innovation pédagogique baptisée « Aïkido Management ». Il nous accompagne dans une réflexion autour du leadership par l'équilibre...
  • Lilou Macé
    Lilou Macé est une fée. Elle a fait de sa vie un voyage, où chaque escale est une occasion nouvelle de poser sa petite baguette sur quelqu’un qui pourrait bien nous rendre plus heureux. Franco-américaine, experte en web-marketing, elle saisit très tôt le pouvoir de la toile pour semer de l’inspiration à tous vents. Animée d’une vision singulière – « la vie est plus belle lorsqu’elle est co-créée », elle lance un programme TV local puis web autour du partage d’expériences : « Live a Juicy Life ». S’ouvrir aux autres pour mieux se trouver soi-même, voilà qui emportera rapidement un vif succès et des millions de clics. Entrer en contact avec elle, c’est avoir immédiatement envie de devenir son meilleur ami, tant cette iconoclaste pétillante nous pousse à devenir plus vrais. Son combat ? Balayer tout ce que le monde peut receler de peurs, de pessimisme et de pensée unique. Le titre de son premier livre écrit suite à un licenciement : « J’ai perdu mon job et ça me plaît ». CQFD !
  • Marc et Lourdes Frediani
    Voici un tandem hors du commun ou la démonstration incarnée des lois de la synergie ! Indéniablement ces deux là se sont trouvés, pour former ‘le playground’, une alchimie surprenante et inspirante, à destination de tous les « changemakers » ! Elle : germano – mexicaine née en Californie, elle atterrit à Paris pour poursuivre son rêve de vie, après avoir enseigné langue et littérature françaises pendant 15 ans aux USA. Lui : Florentin et parisien né d’une famille d’artistes un peu bohême, il parcourt le monde durant toute son enfance puis dirige pendant 20 ans diverses entreprises multinationales. Eux : Leur coup de foudre est instinctif, émotionnel, intellectuel, rebelle. Ce qui les anime ? Une passion hors du commun pour le potentiel créatif humain et une forte motivation évolutionnaire qui les amènent à défier le statu quo. A travers leur projet commun le playground, ils propulsent, ils mettent en mouvement, ils font émerger, ils co-créent … bref ils transforment leurs « joueurs » en innovateurs créatifs. Avis à tous ceux qui veulent défier les normes, l’intelligence collective est en marche !
  • Sébastien Henry
    Il a tout du jeune cadre dynamique et ambitieux. Et d’ailleurs il l’est… Sébastien Henry est de la trempe ceux qui ouvrent de nouvelles voies, avec l’espoir chevillé au corps, de voir ses convictions polliniser le monde. Depuis l’âge de 20 ans, le jeune Sébastien, brillant ESSEC, est fasciné par l’univers monacal. Non-croyant mais sensible et réceptif, il aime à se fondre dans cette atmosphère si particulière des monastères, qu’il décrit comme des lieux de force, de sérénité et de joie. Au même moment, il démarre une carrière dans une entreprise d’insertion, puis en ventes et marketing dans un groupe international français ,qui le conduira vers l’Asie et surtout … sur les traces du bouddhisme, avec toujours ce même ravissement. Plus les années passent, plus ces principes monastiques viennent irriguer le quotidien de l’entrepreneur qu’il est devenu, modifiant peu à peu sa propre perception du rôle de leader. La sagesse vers soi devient sagesse vers le monde. Chercher à incarner la sagesse dans l’action, c’est aussi essayer de mettre ses compétences dans les affaires pour mettre fin à l’extrême pauvreté et protéger la planète. Voilà son message, voilà ce qu’il transmet aux plus grands chefs d’entreprise internationaux.
  • Laurence Vanhée
    Initialement lancée sur une orientation marketing et commerciale, elle tombe dans les Ressources Humaines un peu par hasard. Heureux pour elle, heureux pour les équipes dont elle a la charge. D’abord DRH dans le privé, elle érige la fonction RH au rang d’enjeu stratégique, focalisant son travail sur le décloisonnement et le bien être au travail. Ceci lui vaut en 2012 le titre de « HR manager de l’année ». Depuis 3 ans, c’est au sein de l’administration fédérale de la sécurité sociale Belge qu’elle oeuvre, avec pour titre officiel : « Chief Happiness Officer ». Tout un programme ! A la manière d’une pionnière, elle initie une organisation 2.0 à l’avant-garde des NTIC, co-crée un club des fonctionnaires de moins de 35 ans, lance ‘Talent Avenue’, une plateforme 2.0 de missions temporaires pour les talents de l’ensemble du secteur public belge et co-fonde le 20 mars 2013 la Communauté des Happy Organisations à l’occasion de la première Journée Internationale du Bonheur initiée par l’ONU. Avec son charmant petit filet d’accent liégeois et ses points de vue innovants, Laurence Vanhée nous fait du bien et nous inspire, tout simplement. Lien : http://www.missphilomene.com
  • Pierre-Alexandre Teulié
    Rares sont les personnalités proches du pouvoir politique et qui connaissent parfaitement le secteur de l’économie privée. Pierre-Alexandre Teulié est l’un de ces oiseaux! A sa sortie de L’IEP il s’envole vers la direction financière de P&G, puis intègre l’ENA et rejoint le corps préfectoral. Il est ensuite appelé au comité exécutif de Nestlé Waters en tant que directeur des Affaires Extérieures, en charge notamment du développement durable. Cette maîtrise des sphères publiques comme privées, doublée d’une sensibilité exacerbée vis à vis des questions de la responsabilité sociétale, le propulsent en 2007 auprès de Christine Lagarde, alors Ministre de l’Economie et des Finances. Il y supervise dans un contexte de crise économique mondiale les politiques de l’Industrie et de l’emploi en France. Une ultime expérience chez Carrefour, en tant que Secrétaire Général du groupe … et il décide de créer en 2012 sa propre activité : Sustain-Able, entreprise de conseil en stratégie et développement durable. Il a déjà aidé plus de 7000 PME à trouver le chemin d’une croissance durable.
  • Olivier Behra
    De son enfance africaine il garde l’empreinte profonde de l’harmonie indispensable entre l’homme et son environnement. Doté de connaissances rares sur les crocodiles, Olivier Behra devient jeune chercheur au Muséum d’Histoire Naturelle. Il est envoyé sur le terrain à Madagascar par les Nations Unies pour initier un programme de protection des ressources naturelles. Sa réussite il la doit, entre autre, à l’intégration et à la transmission auprès des populations locales. Il crée plus tard à Madagascar l’ONG « L’Homme et l’Environnement » inventant l’une des premières filières équitables d’huiles essentielles : autonomiser les populations, produire dans le respect des ressources locales, valoriser cette production à l’export. Tout le monde y gagne, c’est le cercle vertueux du ‘people – planet – profit’. Olivier Behra est indéniablement un pionnier du développement durable, amoureux de la nature et des hommes. Pour lui, point de progrès sans partage, point de réussite sans transmission.
  • Jean-Marie Deshoux
    La personnalité de Jean-Marie Deshoux est frappée de deux marqueurs indiscutables: un profond amour de la nature et une forte disposition au don de soi. Plus que tout autre, il semble indéfectiblement, intimement connecté à la forêt, à laquelle il consacre une vie d’allégeance. Issu d’un milieu modeste fondé autour de la simplicité et du partage, ce géographe et ancien ESSEC travaille dès son entrée dans la vie active sur la préservation des forêts auprès des populations de l’Himalaya. Il se recentre ensuite sur la France où il devient fonctionnaire des collectivités territoriales. Il y anime notamment le débat public en matière de développement durable. En 2008 enfin, il s’associe à une aventure entrepreneuriale : « PUR PROJET », qui accompagne les entreprises pour que leur modèle économique fasse corps avec l’écosystème et les petits producteurs dont elles dépendent en développant dans leurs filières des projets agroforestiers à travers le monde. Jean-Marie Deshoux est un sage. Il nous éveille avec sincérité à l’essentialité de la forêt en nous interpellant à la manière d’un candide. Il nous donne envie d’aimer la forêt, nous amène à la chérir comme un enfant, et surtout pour nos enfants.
  • Audrey Saget
    A l’heure où les structures pyramidales dominent la plupart des modèles de management, Audrey Saget avance à contre-courant pour proposer autre chose. Cette « CO-girl » contemporaine dispose de plusieurs cartouches : Intelligence collective, alignement stratégique, mobilisation des parties prenantes, implication des collaborateurs… Son exceptionnelle capacité à relier et à rassembler s’est d’abord exprimée durant plus de 10 ans chez TBWA, où elle a occupé diverses fonctions de développement international. Elle a ensuite choisi de co-créer une structure, ImFusio, au sein de laquelle elle innove sans cesse pour aider les entreprises à réinventer un management collaboratif. Sa philosophie ? Quelle plus grande richesse que celle des individus qui composent une organisation ? Ce qu’elle nous transmet : une irrépressible envie de créer des systèmes de fonctionnement en réseau, dans lesquels chacun puisse s’exprimer librement et être force de proposition. En somme, l’envie de se faire confiance, pour progresser plus vite.
  • Jean-Baptise Hibon
    S’il est une personne capable de nous convaincre qu’il y a en chacun de nous un potentiel immense, c’est Jean-Baptise Hibon. Dans notre société du ‘tout image’, la visibilité de son handicap ‘moteur cérébral’ aurait pu le murer dans une condition d’assisté à vie. Mais Jean-Baptiste Hibon a fait de sa fragilité une force vitale, comme en témoigne la densité de son parcours. L’étudiant mène de front un DEA en psychologie sociale, une formation à la méthode Vittoz et un diplôme en organisation des systèmes complexes. L’homme se marie et devient père de deux enfants. Le professionnel se lance dans le conseil ‘handicap et diversité’ et fonde le ‘Réseau Humain’ (premier réseau socioprofessionnel dédié au monde du handicap). Il intervient notamment auprès d’écoles, de professions médico-sociales et de grands groupes du CAC 40. Parce que son élocution est abîmée, il donne envie de l’écouter vraiment. Ainsi il nous frappe au cœur. Et quand ses mots nous submergent d’émotion, c’est sa distance par rapport à lui-même et son sens de l’autodérision qui nous aident à grandir.
  • Josef Schovanec
    Il dit en badinant être ‘né le même jour que Britney Spears’… intrigant. Pourquoi nous dit-il cela ? Josef Schovenec est un peu ‘ailleurs’, alors il aime à nous parler de ce qui nous est familier. Il souffre d’un « trouble envahissant du développement », entendez « autisme Asperger ». Aller à la rencontre de Josef Schovenec, c’est entrer en contact avec un monde aux contours abscons pour nous autres, animaux sociaux. Bien qu’auréolé de prestigieux diplômes, voici quelqu’un dont le plus grand combat est d’interagir avec les autres. « Pour éviter le rejet, il faut mettre en place tout un tas de petites stratégies d’intégration sociale ». Mêlant des tonnes d’humour à quelques grammes de tristesse, il se qualifie d’« intermittent du spectacle », tant son personnage ‘visible’ est construit et conditionné. Il milite pour que le trouble dont il souffre soit mieux connu en France, notamment au travers de son livre « Je suis à l’Est ! ». On devine derrière son témoignage, une vie mâtinée d’incompréhensions et du haut de laquelle il nous parle aujourd’hui avec sincérité et générosité.
  • Bachir Kerroumi
    Géant, judoka de haut niveau, chef d’entreprise, économiste docteur es sciences de gestion, chercheur, auteur et… non voyant. Bachir Kerroumi est très impressionnant. D’origine Algérienne, il arrive seul en France à l’âge de 16 ans pour suivre des études agricoles. A peine deux ans plus tard le cataclysme se produit : il perd la vue, sa vie bascule et il décide de se battre. Dorénavant, il n’aura de cesse de se revendiquer « comme tout le monde » et portera haut les couleurs de la lutte contre les préjugés. Son meilleur argument c’est lui –même. Il excelle en tous domaines : ceinture noire 3e dan de judo, ayant accompli une thèse de doctorat au CNAM, consultant auprès de grands groupes internationaux et patron de sa propre entreprise de formation spécialisée en informatique. Ce qui le caractérise ? Un sens aigu de l’équilibre et du déséquilibre, de la révolte et de la fierté, et une volonté à tout rompre. Mais ce qui frappe, dans le fond, c’est cet humour dont il ne se départit jamais, et qui nous procure une chaleureuse sensation de complicité et d’humanité.
  • Olivier BOURAOUI VERRIER
    Parti de rien et curieux de tout, Olivier Bouraoui Verrier s’est construit avec acharnement. Assoiffé de découverte, épris de liberté, il s’est donné les moyens de ses envies. Contraint d’interrompre ses études du fait de sa jeune paternité, il arrache d’abord un job chez France Télécom. Lancé dans la vie active, il va enchaîner les métiers, non sans une certaine boulimie. Ceci le conduit vers des responsabilités à la fois entrepreneuriales et politiques, en France et à l’étranger. Au passage il rejoint la marine où il devient Officier de Réserve et reprend ses études. Et puis il crée. Il crée des sociétés, il crée des cercles de réflexion. Tantôt publicitaire, tantôt coach, tantôt consultant, tantôt enseignant chercheur … Il court, il vole, bref, il brille… … Mais à quel prix ? Que masque cette frénésie ? Quelle illusion naît de cette apparente exaltation ? La réponse sera violente et viendra de son corps… c’est alors seulement qu’il pourra débuter sa seconde vie, l’essentielle…

Venue and Details

La Filature
20 allée Nathan Katz
Mulhouse, 68090
France
More about the venue »

Event Type (what is this?) Standard

This event occurred in the past.
See more TEDxAlsace events »

Organizer 205483

Salah Eddine Benzakour
Mulhouse, France

View Profile »