Return to the talk Return to talk

Transcript

Select language

Translated by Elisabeth Buffard

0:15 Ces six derniers mois, j'ai passé mon temps à voyager. Je pense avoir fait 96 000 km, mais sans quitter mon bureau. Et si je peux le faire, c'est parce que je suis en réalité deux personnes. J'ai l'air d'une seule personne, mais je suis deux. Je suis Eddie qui est ici, et en même temps, mon alter ego est un grand avatar vert et carré surnommé Cyber Frank.

0:39 C'est à ça que je passe mon temps. Je voudrais commencer, si possible, par un test, parce que je fais des trucs d'entreprise, il est donc important de nous concentrer sur les résultats. Et puis je me suis creusé la tête, parce que je me disais, « Qu'est-ce que je vais raconter ? Que dois-je faire ? C'est un public TED. Il faut aller loin. Comment je vais faire — ? » J'espère juste que j'ai le bon niveau de difficulté. Nous allons donc voir ça. Vous voulez-bien voir ça avec moi ? Vous pouvez crier la réponse si vous le souhaitez. La question est, laquelle de ces lignes horizontales est plus longue ? La réponse est ? Public : Elles sont pareilles Eddie Obeng : Elles sont pareilles Non, elles ne sont pas pareilles. (Rires) Elles ne sont pas pareilles. Celle du haut est 10 % plus longue que celle du bas. Alors pourquoi me dire qu'elles sont pareilles ? Vous vous souvenez quand on était enfants à l'école grands comme ça, on nous a joué le même tour ? C'était pour nous enseigner la parallaxe. Vous vous souvenez ? Et vous avez dit: « C'est la même chose! » Et vous aviez tort. Vous vous souvenez ? Vous avez appris la réponse et vous l'avez gardée en tête pendant 10, 20, 30, 40 ans. La réponse est : « elles sont pareilles ». Alors, lorsqu'on vous demande quelles sont les longueurs, vous dites qu'elles sont pareilles, mais c'est faux, parce que je les ai changées.

1:37 Et c'est ce que j'essaie d'expliquer, qui nous est arrivé au XXIe siècle. Quelqu'un ou quelque chose a changé les règles du fonctionnement de notre monde. Quand je plaisante, j'essaye d'expliquer que c'est arrivé à minuit, vous voyez, pendant qu'on dormait, mais c'était à minuit il y a 15 ans. D'accord ? Vous n'aviez pas remarqué ? Mais en gros, ce qu'ils font, ils ont changé toutes les règles, pour que la façon de gérer avec succès une entreprise, une organisation ou même un pays, soit supprimée, renversée, et ce sont des règles — vous pensez que je plaisante, pas vrai — complètement nouvelles qui sont à l'œuvre. (Rires) L'avez-vous remarqué ? Je veux dire, vous avez raté celui-ci. Probablement, vous — non, vous n'avez pas. Ok. (Rires)

2:12 Mon idée simple est que ce qui s'est passé, c'est que le vrai 21e siècle autour de nous n'est pas aussi évident pour nous, pour y remédier, nous passons notre temps à réagir rationnellement à un monde que nous comprenons et reconnaissons, mais qui n'existe plus. Vous ne me croyez, n'est-ce pas ? Ok. (Applaudissements)

2:31 Alors laissez-moi vous emmener faire un petit voyage de beaucoup de choses que je ne comprends pas. Si vous recherchez le mot « créativité » sur Amazon, vous découvrirez quelque chose comme 90 000 livres. Si vous allez sur Google et vous cherchez « innovation + créativité » vous obtenez 30 millions de hits. Si vous ajoutez le mot "consultants", ça monte à 60 millions. (Rires) Vous me suivez ? Et pourtant, selon les statistiques, ce que vous découvrez est qu'on trouve une idée sur 100 000 en gagnant de l'argent ou en offrant des bénéfices deux ans après sa création. Ça n'a aucun sens. Les entreprises obligent leurs cadres cher payés à passer des plombes à préparer soigneusement des prévisions et des budgets qui sont obsolètes ou doivent être modifiés avant d'être publiés.

3:07 Comment est-ce possible ? Si vous regardez les visions que nous avons, les visions de la façon dont nous allons changer le monde, le plus important est la mise en œuvre. Nous avons la vision. Nous devons en fait une réalité. Nous avons passé des décennies à professionnaliser la mise en œuvre. Les gens sont censés être bons à réaliser des choses. Cependant, si je prends l'exemple d'une famille de cinq personnes qui part en vacances, si vous pouvez l'imaginer de Londres jusqu'à Hong Kong, ce à quoi je veux que vous pensiez est que leur budget n'est que 3 000 livres de dépenses. Ce qui se passe en réalité est, si je compare ça au vrai projet moyen, un projet réel moyen qui fonctionne bien, la famille finit effectivement à Makassar, Sulawesi-Sud, pour un coût de 4 000 livres, tout en laissant deux enfants derrière. (Rires) Ce que j'essaie de vous expliquer est qu'il y a des choses qui n'ont pas de sens pour nous.

4:01 Et il y a pire que ça. Je vais vous expliquer. Il s'agit d'une citation, et je vais juste en tirer des mots. Il est dit -- je vais y mettre le ton – « en résumé, votre Majesté, n'avoir pu prévoir le moment, l'étendue et la gravité de la crise était dû à l'absence de créativité et au nombre d'esprits brillants », ou quelque chose comme ça. Il s'agissait d'un groupe d'éminents économistes, présentant des excuses à la Reine d'Angleterre quand elle a posé la question, « Pourquoi personne ne nous a dit que la crise arrivait ? » (Rires) Je ne serai jamais fait chevalier. Je ne serai jamais fait chevalier. (Rires) Ce n'est pas le point important. Ce qu'il faut retenir est que ce sont d'éminents économistes, parmi les personnes les plus intelligentes sur la planète. Vous voyez le problème ? (Rires)

4:43 C'est effrayant. Mon ami et mentor, Tim Brown de IDEO, explique que la conception doit devenir importante, et il a raison. Il nous explique ça sagement. Il dit que la réflexion de conception doit s'attaquer aux gros systèmes pour traiter les problèmes que nous avons. Il a tout à fait raison. Et puis je me demande, « Pourquoi a-t-elle jamais été petite ? » N'est-ce pas bizarre ? Vous savez, si la collaboration est si chouette, que le travail fonctionnel croisé est si incroyable, pourquoi nous ont-ils construit ces hiérarchies énormes ? Que se passe-t-il ? Vous voyez, je pense que ce qui est arrivé, peut-être, est que nous n'avons pas remarqué ce changement que j'ai décrit précédemment.

5:22 Ce que nous savons, c'est que le monde s'est accéléré. Le cyberespace déplace tout à la vitesse de la lumière. La technologie accélère les choses de façon exponentielle. Donc, si c'est maintenant, et ça c'est le passé, et nous commençons à penser au changement, vous le savez, tous les gouvernements cherchent le changement, vous êtes ici à la recherche du changement, tout le monde recherche le changement, c'est vraiment chouette. (Rires) Donc ce qui se passe, nous obtenons cette accélération dolaires merveilleuse et le changement. La vitesse s'accélère. Il n'y a pas que ça. Dans le même temps, quand nous avons fait ça, nous avons fait quelque chose de vraiment bizarre. Nous avons doublé la population en 40 ans, en avons mis la moitié dans les villes, puis les avons connectés tous pour qu'ils puissent interagir. La densité de l'interaction des êtres humains est incroyable. Il y a des diagrammes qui montrent tous ces mouvements d'informations. Cette densité d'information est incroyable. Et puis nous avons fait une troisième chose. vous savez, pour ceux d'entre vous qui ont pour bureau un petit bureau sous l'escalier, et vous dites, Eh bien c'est mon petit bureau sous l'escalier, non ! Si vous êtes connecté à Internet, vous êtes assis au siège d'une société mondiale. Ce qui est arrivé est que nous avons modifié l'échelle. La taille et l'échelle ne sont plus les mêmes. Et puis ajoutez à cela, chaque fois que vous tweetez, plus du tiers de vos abonnés suivent depuis un pays qui n'est pas le vôtre.

6:34 La nouvelle échelle est mondiale. Nous le savons. Alors les gens disent des choses comme, « le monde est maintenant un endroit turbulent ». Vous les avez entendu dire des choses comme ça ? Et ils l'utilisent comme une métaphore. Avez-vous rencontré ça ?

6:43 Et ils pensent que c'est une métaphore, mais ce n'est pas une métaphore. C'est la réalité. Quand j'étais un jeune étudiant ingénieur, je me souviens avoir assisté à une démonstration où en gros, celui qui la faisait a fait quelque chose de tout à fait fascinant. Ce qu'il a fait, il a pris un tuyau transparent — avez-vous vu cette démonstration avant ? — il l'a fixé à un robinet. En fait ce que vous aviez, vous aviez un problème où... j'essayerai de dessiner le robinet et le tuyau en fait je vais sauter le robinet. Les robinets sont difficiles. Ok ? Alors je vais écrire le mot « tap ». C'est bon? Il s'agit d'un robinet. (Rires) Bon, alors il l'attache à un tuyau transparent, et il ouvre le robinet. Et il dit, avez-vous remarqué quelque chose ? Et l'eau descend dans le tuyau. Je veux dire, ce n'est pas très enthousiasmant. Vous me suivez ? Donc l'eau monte. Il tourne vers le bas. Super. Et il dit: « Rien remarqué ? » Non. Puis il plante une aiguille dans le tuyau, il relie ça à un conteneur qu'il remplit avec de l'encre verte. Vous me suivez ? Devinez ce qui se passe ? Une mince ligne verte sort et coule dans le tuyau. Ce n'est pas si intéressant. Et puis il remet l'eau un peu, donc ça commence à revenir. Et rien ne change. Alors il change l'écoulement de l'eau, mais c'est juste une ligne verte ennuyeuse. Il en ajoute encore. Il en ajoute encore. Et puis quelque chose de bizarre se passe. Il y a ce petit scintillement, et puis il ouvre un peu plus, toute cette ligne verte disparaît et à la place il y a ces petits tourbillons de poussière d'encre à proximité de l'aiguille. On les appelle des tourbillons. Ce n'est pas moi. Et ils dispersent violemment l'encre alors elle est diluée, et la couleur a disparu.

8:13 Ce qui s'est passé dans ce monde de tuyau est que quelqu'un l'a retourné. Ils ont changé les règles de laminaire à turbulent. Toutes les règles ont disparu. Dans cet environnement, instantanément, toutes les possibilités que la turbulence apporte sont disponibles, et ce n'est pas la même chose que laminaire. Et si nous n'avions pas cette encre verte, vous ne le remarqueriez jamais.

8:37 Et je pense que c'est notre problème, parce que quelqu'un a en fait augmenté -- et c'est probablement vous les gars avec vos trucs technologiques -- la vitesse, l'échelle et la densité d'interaction.

8:48 Maintenant, comment faire face à ça ? Eh bien, nous pourrions juste l'appeler turbulence, ou nous pourrions essayer d'apprendre. Oui, apprendre, mais je sais que vous les gars avez grandi à l'époque où il y avait en fait ces choses appelées les bonnes réponses, en raison de la réponse que vous m'avez donné à l'énigme de la ligne horizontale, et vous croyez que ça va durer pour toujours. Donc je vais mettre une petite ligne ici qui représente l'apprentissage, et voilà comment nous le faisions avant Nous pouvions voir les choses, les comprendre, prendre le temps de les mettre en pratique. Le monde est là dehors. Qu'est-ce qui est arrivé à notre rythme. d'apprentissage alors que le monde s'est accéléré ? Eh bien, si vous travaillez pour une personne morale, vous découvrirez que c'est assez difficile de travailler sur des trucs que votre patron n'approuve pas, ne figure pas dans la stratégie, et en tout cas, vous devez passer par vos réunions mensuelles. Si vous travaillez dans une institution, un jour vous les amènerez à prendre une telle décision. Et si vous travaillez dans un marché où les gens croient dans les cycles, c'est même encore plus drôle, parce que vous devez attendre que le cycle échoue avant de dire, « Quelque chose ne va pas. » Vous me suivez ? Il est donc probable que la ligne, en termes d'apprentissage, est assez plate. Vous me suivez ? Ce point ici, le point où les lignes se croisent, le rythme du changement dépasse le rythme d'apprentissage, et pour moi, c'est ce que je décrivais quand je vous parlais de minuit.

10:07 Alors qu'est-ce que ça fait pour nous ? Eh bien ça transforme complètement ce que nous devons faire, nous faisons beaucoup d'erreurs. Nous résolvons les problèmes de l'an dernier sans penser à l'avenir. Si vous essayez d'y réfléchir, les choses que vous résolvez maintenant, quels problèmes vont-ils apporter dans l'avenir ? Si vous n'avez pas compris le monde dans lequel vous vivez, Il est presque impossible d'être absolument certain que ce que vous allez apporter convient.

10:25 Je vais vous donner un exemple rapide. La créativité et les idées, que j'ai mentionné plus tôt. Tous les chefs d'entreprise autour de moi, mes clients, ils veulent de l'innovation, ils cherchent donc l'innovation. Ils disent aux gens, « Prenez des risques et soyez créatifs ! » Mais malheureusement les mots se transforment en voyageant dans les airs. En entrant dans leurs oreilles, ce qu'ils entendent est, « Faites des choses folles et puis je vous vire ». Pourquoi ? (Rires) Parce que — Pourquoi ? Parce que dans l'ancien monde, ici, se planter n'était pas acceptable. Si vous vous trompez, vous avez échoué. Comment doit-on vous traiter ? Eh bien, sévèrement, parce que vous pourriez avoir invité quelqu'un avec de l'expérience. Donc, nous avons appris la réponse et nous l'avons gardée en tête pendant 20, 30 ans, vous me suivez ? La réponse est, ne faites pas de choses qui soient différentes. Et puis tout à coup nous leur disons de le faire et ça ne fonctionne pas. Vous voyez, en réalité, vous pouvez échouer de deux façons dans notre nouveau monde. Un, vous faites quelque chose où une procédure doit être respectée, et c'est très difficile, vous bâclez, vous vous trompez. Comment doit-on vous traiter ? Vous devriez probablement être viré. En revanche, vous faites quelque chose de nouveau que personne n'a jamais fait auparavant, vous vous trompez complètement. Comment doit-on vous traiter ? Eh bien, pizzas gratuites ! On doit vous traiter mieux que les gens qui réussissent. On appelle ça l'échec intelligent. Pourquoi ? Parce que vous ne pouvez pas le mettre sur votre C.V.

11:26 Donc je veux vous laisser avec l'explication de pourquoi je me suis rendu en fait à 60 000 km de mon bureau. Quand j'ai réalisé la puissance de ce nouveau monde, j'ai quitté mon emploi sûr d'enseignant, et j'ai monté une école de commerce virtuelle, le premier dans le monde, afin d'enseigner aux gens comment faire ça, et j'ai utilisé certaines de mes connaissances acquises au sujet de certaines règles que j'ai apprises moi-même. Si vous êtes intéressé, worldaftermidnight.com, vous en saurez plus, mais je les ai appliquées à moi-même depuis plus d'une décennie, et je suis toujours là et j'ai encore ma maison, et le plus important est, j'espère que j'ai fait assez pour injecter un peu d'encre verte dans votre vie, pour que quand vous partirez et que vous prendrez votre prochaine décision tout à fait raisonnable et rationnelle, vous prendrez un certain temps pour réfléchir, « Hmm, je me demande si cela a aussi du sens dans notre nouveau monde après minuit ». Merci beaucoup. (Applaudissements) Merci, merci. (Applaudissements)