Return to the talk Watch the talk

Subtitles and Transcript

Select language

Translated by Chauveau Nelly
Reviewed by Thomas VANDENBOGAERDE

0:11 Il y a 17 ans, je suis devenu allergique à l'air de Delhi. Mes médecins m'ont dit que ma capacité pulmonaire était tombée à 70 %, et que c'était en train de me tuer. Avec l'aide de l'IIT de TERI, et les connaissances de la NASA, nous avons découvert qu'il y a trois plantes vertes élémentaires, des plantes vertes communes, avec lesquelles nous pouvons obtenir tout l'air pur dont nous avons besoin chez nous pour rester en bonne santé. Nous avons également découvert que vous pouviez réduire vos besoins d'air neuf dans les bâtiments, tout en maintenant des normes de qualité de l'air intérieur.

0:47 Ces trois plantes sont le palmier Aréca, la Sansevière et le Pothos. Les noms botaniques apparaissent devant vous. Le palmier Aréca est une plante qui fixe le CO2 et le convertit en oxygène. Nous avons besoin de quatre plantes d'une hauteur d'homme par personne, et en termes d'entretien, nous devons essuyer les feuilles chaque jour à Delhi, et peut-être une fois par semaine dans les villes moins polluées. Nous devions les faire pousser avec de l'engrais organique, qui était stérile, ou en hydroponie, et les déplacer à l'extérieur tous les trois ou quatre mois. La seconde plante est la Sansevière, qui est également une plante commune, et nous l'avons appelée une plante de chambre, parce qu'elle convertit le CO2 en oxygène pendant la nuit. Et nous avons besoin de six à huit plantes par personne, des plantes arrivant jusqu’aux hanches. La troisième plante est le Pothos, et encore une fois, c'est une plante très commune ; qu'il est préférable de faire pousser en hydroponie. Et cette plante a la particularité de supprimer les formaldéhydes et d'autres composants organiques volatiles (COV).

1:51 Avec ces trois plantes, vous pouvez obtenir tout l'air pur dont vous avez besoin. En fait, vous pourriez être dans une bouteille avec un bouchon, et vous ne pourriez pas mourir, car vous n'auriez aucunement besoin d'autre air frais. Nous avons testé ces plantes dans notre propre bâtiment à Delhi, qui est un bâtiment vieux de 20 ans avec 50 000 pieds carrés de surface (environ 4 600 m2). Et il y a près de 1 200 plantes de ce type pour 300 occupants. Nos études ont montré qu'il y a une probabilité de 42 % que l'oxygène de notre sang augmente d'1 % si l'on reste à l'intérieur de ce bâtiment pendant 10 heures. Le gouvernement de l'Inde a découvert et a publié une étude qui montre que c'est le bâtiment le plus sain à New Delhi. Et l'étude montre qu'il y a, comparé aux autres bâtiments, une diminution de l’impact des irritations oculaires d'environ 52 %, des problèmes respiratoires de 34 %, des maux de tête de 24 %, des altérations pulmonaires de 12 % et de l'asthme de 9 %. Cette étude a été publiée le 8 septembre 2008, et est consultable sur le site internet du gouvernement indien.

2:59 Notre expérience montre que la productivité humaine augmente considérablement, d'environ 20 %, si l'on utilise ces plantes. Et également une réduction des besoins en énergie dans les bâtiments, d’un impressionnant 15 %, car vous avec besoin de moins d'air frais. Actuellement, nous sommes en train de reproduire cela dans un bâtiment de 1,75 millions pieds carrés (environ 163 000 m2), qui possèdera 60 000 plantes d'intérieur.

3:24 Pourquoi est-ce important ? C'est également important pour l'environnement, car les besoins mondiaux en énergie voient leurs prévisions augmenter de 30 % dans la prochaine décennie. 40 % de l'énergie mondiale est utilisée actuellement dans les constructions, et 60 % de la population mondiale vivra dans des immeubles en ville, avec une population de plus d'un million dans les 15 prochaines années. Et l'on préfère de plus en plus vivre et travailler dans des endroits climatisés. Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde, a dit le Mahatma Gandhi. Et merci pour votre attention. (Applaudissements)