Return to the talk Return to talk

Transcript

Select language

Translated by Elisabeth Buffard
Reviewed by Isabella Martini

0:11 Je voudrais vous parler d'un groupe d'animaux très spécial

0:15 Il y a 10 000 espèces d'oiseaux dans le monde. Les vautours sont parmi les groupes d'oiseaux les plus menacés. Quand vous voyez un vautour comme celui-ci, la première chose qui vient à l'esprit est, ce sont des créatures dégoutantes, laides, avides qui convoitent votre chair, et on les associe aux politiciens. (Rires) (Applaudissements) Je veux changer cette perception. Je veux changer ces sentiments que vous avez pour ces oiseaux, parce qu'ils ont besoin de notre compassion. Vraiment. (Rires) Et je vais vous dire pourquoi.

0:51 Tout d'abord, pourquoi ont-ils une si mauvaise réputation ? Quand Charles Darwin a traversé l'Atlantique en 1832 sur le Beagle, il voit l'Urubu, et il a dit: « Ce sont des oiseaux dégoûtants à t^te chauve et écarlate qui se forment à festoyer dans la chair en putréfaction." (Rires) Il n'y a pas pire insulte et c'est Charles Darwin qui l'a dite. (Rires) Vous savez, il a changé d'avis quand il est revenu, et je vais vous dire pourquoi. On les associe aussi à Disney — (RIres) incarnant des personnages loufoques, sots, stupides.

1:28 Plus récemment, si vous avez suivi la presse kényane — (Rires) (Applaudissements) (Cheers) — ce sont les attributs qu'on a associés aux députés du Kenya. Mais je veux contester ça. Je veux contester ça. Savez-vous pourquoi ? Parce que les députés ne gardent pas l'environnement propre. (Rires) Les députés ne contribuent pas à prévenir la propagation des maladies. Ils ne sont guère monogames. (Rires) (Applaudissements) Ils sont loin d'être éteints. (Rires) Et, mon préféré, les vautours sont plus beaux. (Applaudissements) (Rires)

2:17 Il y a donc deux types de vautours sur cette planète. Il y a les vautours du nouveau monde que l'on trouve principalement dans les Amériques, comme les condors et les caracaras, et puis les vautours du vieux monde, où nous avons 16 espèces. Sur ces 16 espèces, 11 sont confrontées à un risque élevé d'extinction.

2:35 Alors, pourquoi les vautours sont-ils importants ? Tout d'abord ils fournissent des services écologiques essentiels. Ils nettoient. Ils sont nos éboueurs naturels. Ils nettoient les carcasses jusqu'à l'os. Ils contribuent à tuer toutes les bactéries. Ils contribuent à absorber l'anthrax qui autrement se propagent et provoquent des pertes de bétail énormes et des maladies chez d'autres animaux. Des études récentes ont montré que dans les zones où il n'y a pas de vautours, les carcasses mettent 3 à 4 fois plus longtemps à se décomposer, ce qui a des conséquences énormes pour la propagation des maladies.

3:09 Les vautours ont également une importance historique considérable. Ils ont été associés à la culture égyptienne antique. Nekhbet était le symbole de la protectrice et de la maternité et, avec le cobra, symbolisait l'unité entre Haute et Basse Égypte. Dans la mythologie hindoue, Jatayu était le Dieu vautour, et il a risqué sa vie pour sauver la déesse Sita du démon à 10 têtes Ravana. Dans la culture tibétaine, ils assurent des sépultures très importantes dans le ciel. Dans des endroits comme le Tibet, il n'y a pas de places pour enterrer les morts, ou de bois pour les incinérer ces vautours assurent donc un système d'élimination naturelle.

3:51 Alors, quel est le problème avec les vautours ? Nous avons huit espèces de vautours au Kenya, dont six sont fortement menacées d'extinction. La raison est qu'ils sont empoisonnés et la raison pour laquelle ils sont empoisonnés, ce sont les conflits entre les hommes et la faune et la flore. Les communautés pastorales utilisent ce poison contre les prédateurs, et en retour, les vautours en sont victimes.

4:15 En Asie du Sud, dans des pays comme l'Inde et le Pakistan, 4 espèces de vautours sont classées en danger critique d'extinction, ce qui signifie qu'elles ont moins de 10 ou 15 ans avant de disparaître, et la raison en est parce qu'ils meurent en consommant du bétail traité avec un antalgique comme le Diclofénac. Ce médicament a maintenant été interdit pour usage vétérinaire en Inde, et ils ont pris position. Parce qu'il n'y a aucun vautours, le nombre de chiens sauvages a augmenté autour des décharges de carcasses, et une fois que les chiens sauvages sont là, vous avez une énorme bombe à retardement de rage. Le nombre de cas de rage a augmenté considérablement en Inde.

4:52 Le Kenya va avoir l'un des plus grands parcs éoliens en Afrique : 353 éoliennes vont être érigées au lac Turkana. Je ne suis pas contre l'énergie éolienne, mais nous devons travailler avec les gouvernements, parce que les éoliennes font ça aux oiseaux. Elles les coupent en deux. Ce sont des mixeurs à oiseaux. En Afrique de l'Ouest, il y a un commerce horrible de vautours morts pour servir la sorcellerie et le marché des fétiches.

5:18 Alors que fait-on ? Eh bien, nous allons effectuer des recherches sur ces oiseaux. Nous leur posons des émetteurs. Nous essayons de déterminer leur écologie de base, et de voir où ils vont. Nous pouvons voir qu'ils voyagent dans différents pays, alors si on se concentre sur un problème local, ça ne nous aidera pas. Nous devons travailler avec les gouvernements au niveau régional. Nous travaillons en collaboration avec les communautés locales. Nous leur parlons d'apprécier les vautours, de la nécessité intrinsèque d'apprécier ces créatures merveilleuses et les services qu'ils offrent.

5:49 Comment pouvez-vous aider ? Vous pouvez devenir actif, faire du bruit. Vous pouvez écrire une lettre à votre gouvernement et leur dire que nous devons mettre l'accent sur ces créatures très incomprises. Donner de votre temps pour passer le mot. Faites passer le mot. Quand vous sortirez d'ici, vous serez informé sur les vautours, mais parlez des vautours à vos familles, à vos enfants, à vos voisins.

6:10 Ils sont très gracieux. Charles Darwin a dit qu'il a changé d'avis parce qu'il les regardait voler sans effort et sans énergie dans le ciel. Le Kenya, ce monde, sera beaucoup plus pauvre sans ces magnifiques espèces. Merci beaucoup. (Applaudissements)