Return to the talk Return to talk

Transcript

Select language

Translated by Elisabeth Buffard
Reviewed by Caroline Gagné

0:12 Les hindous disent « nada brahma », que l'on peut traduire par « le monde est fait de son ». Et d'une certaine manière, c'est vrai, car tout vibre. En fait, vous tous assis ici en ce moment vibrez. Chaque partie de votre corps vibre à une fréquence différente. Donc vous êtes, en fait, un accord, chacun de vous est un accord individuel. Une définition possible de la santé est que cet accord est en complète harmonie. Vos oreilles ne peuvent pas entendre cet accord. Elles peuvent entendre des choses étonnantes. Vos oreilles peuvent entendre 10 octaves. D'ailleurs, nous ne voyons qu'une octave. Vos oreilles sont toujours en fonction, elles n'ont pas de « paupières ». Elles fonctionnent même pendant votre sommeil. Le son le plus infime que vous puissiez percevoir fait bouger votre tympan de seulement quatre diamètres atomiques. Le son le plus fort que vous puissiez entendre est un billion de fois plus puissant que ça.

0:55 Les oreilles sont faites non pas pour entendre, mais pour écouter. Écouter est une capacité active, alors qu'entendre est une capacité passive; nous devons travailler à écouter. C'est une relation avec le son. Et pourtant c'est une capacité que personne ne nous enseigne. Par exemple, avez-vous déjà pensé qu'il y avait des positions d'écoute, des endroits d'où l'on peut écouter? En voici deux. L'écoute réductrice est l'écoute ciblée. Elle réduit tout à ce qui est pertinent et elle écarte tout ce qui ne l'est pas. En général, les hommes écoutent de façon réductrice. Alors il dit : « J'ai un problème. » Il dit : « Voici la solution. Merci beaucoup. Au suivant. » C'est comme ça que nous parlons, n'est-ce pas messieurs?

1:30 L'écoute expansive, par contre, est l'écoute partagée et non pas l'écoute ciblée. Elle n'a pas de destination préétablie. Il s'agit seulement d'apprécier le voyage. En général, les femmes écoutent de façon expansive. Regardez ces deux-là, en contact visuel, face à face, parlant probablement en même temps. (Rires) Messieurs, si vous ne retenez qu'une chose de ma conférence : mettez-vous à l'écoute expansive et vous transformerez vos relations.

1:53 Le problème avec l'écoute est qu'une grande partie de ce que nous entendons est du bruit, qui nous entoure tout le temps. Du bruit comme celui-là, selon l'Union européenne, compromet la santé et réduit la qualité de vie de 25 % de la population de l'Europe. Deux pour cent de la population européenne, soit 16 millions de personnes, voient leur sommeil ravagé par ce type de bruit. Le bruit tue 200 000 personnes par an en Europe. C'est un très gros problème.

2:22 Quand vous étiez petit, s'il y avait du bruit et que vous ne vouliez pas l'entendre, vous mettiez vos doigts dans vos oreilles et vous chantonniez. Aujourd'hui, vous pouvez faire quelque chose de similaire, ça a juste l'air plus cool. Ça ressemble un peu à ça. L'ennui avec l'usage répandu des écouteurs est qu'il amène trois problèmes de santé sérieux. Le premier problème de santé est un mot que Murray Schafer a créé : la « schizophonie ». Il s'agit d'une dislocation entre ce que vous voyez et ce que vous entendez. Donc, nous invitons dans nos vies la voix de gens qui ne sont pas là avec nous. Je pense qu'il y a quelque chose de profondément malsain à vivre tout le temps en schizophonie.

2:54 Le deuxième problème qui découle de l'abus d'écouteurs est la compression. Nous écrasons la musique pour qu'elle rentre dans notre poche et cela a un coût. Écoutez ceci. C'est un morceau de musique non compressé. (Musique) Et maintenant, le même morceau de musique auquel on a enlevé 98 % des données. (Musique) J'espère qu'au moins certains d'entre vous peuvent percevoir la différence entre les deux. La compression a un coût. Elle vous fatigue et vous rend irritable en vous obligeant à compenser toutes ces données manquantes. Vous devez les imaginer. Ce n'est pas bon pour vous à la longue.

3:30 Le troisième problème avec les écouteurs est la surdité, le déficit auditif induit par le bruit. Dix millions d'Américains en souffrent déjà pour une raison ou une autre, mais ce qui est vraiment inquiétant, c'est que 16 %, soit environ un adolescent américain sur six souffre d'un déficit auditif induit par le bruit par suite d'un abus d'écouteurs. Une étude menée par une université américaine a trouvé que 61 % des étudiants de première année souffraient d'un déficit auditif en raison de l'abus d'écouteurs. Nous sommes peut-être en train d'élever une génération entière de sourds. Il s'agit là d'un problème très grave.

4:03 Voici trois conseils pour protéger vos oreilles, et s'il vous plaît, transmettez-les à vos enfants. Les protecteurs d'oreilles professionnels sont géniaux; je m'en sers tout le temps. Si vous devez utiliser des écouteurs, achetez les meilleurs que vous pouvez, parce qu'avec de la qualité, vous n'avez pas besoin de mettre le volume si fort. Si vous ne pouvez pas entendre quelqu'un qui vous parle fort, c'est que c'est trop fort. Et troisièmement, si le son ambiant est mauvais, mettez vos doigts dans vos oreilles ou éloignez-vous. Protégez vos oreilles de cette façon.

4:26 Passons maintenant du mauvais son à des amis, que je vous conseille de rechercher. VEO : Vent, eau, oiseaux; des sons naturels stochastiques composés de beaucoup d'événements aléatoires individuels, tous très sains, tous des sons vers lesquels nous avons évolué au fil des années. Recherchez ces sons; ils sont bons pour vous, et cela l'est aussi : le silence est magnifique. À l'époque élisabéthaine, on décrivait le langage comme un silence décoré. Je vous encourage à vous éloigner du silence de façon volontaire et à concevoir des paysages sonores, comme des œuvres d'art. Ayez un premier plan, un fond, le tout dans de belles proportions. Faire de la conception sonore est agréable. Si vous ne pouvez pas le faire vous même, engagez un professionnel. Le design sonore, c'est l'avenir, et je crois que c'est ainsi que nous transformerons les sonorités du monde.

5:14 Je vais rapidement citer huit modalités, huit manières dont le son peut améliorer la santé. D'abord, les ultrasons : la thérapie physique nous les a rendu familiers; on les utilise désormais aussi pour traiter le cancer. La lithotritie évite à des milliers de gens de passer sous le bistouri chaque année en pulvérisant des calculs avec des sons à haute densité. Le son est un merveilleux traitement. Il existe depuis des milliers d'années. Je vous encourage à l'explorer. On fait de grandes choses dans ce domaine; on traite désormais l'autisme, la démence et d'autres maladies. Et la musique, bien sûr. Simplement écouter de la musique est bon pour vous, si la musique est faite avec de bonnes intentions, faite avec amour, en général. La musique religieuse est bonne. Mozart, c'est bon. Il existe toutes sortes de types de musique qui sont très saines.

5:53 Et quatre scénarios où vous devez agir et vous impliquer. D'abord, écoutez consciencieusement. J'espère qu'après ma conférence vous le ferez. Ça donne une dimension entièrement nouvelle à votre vie, et c'est merveilleux d'avoir cette dimension. Deuxièmement, mettez-vous à créer des sonorités. Créez du son. La voix est un instrument dont nous jouons tous, et pourtant combien d'entre nous sont formés à utiliser leur voix? Entraînez-vous. Apprenez à chanter. Apprenez à jouer d'un instrument. Le cerveau des musiciens est plus gros, c'est vrai. Vous pouvez faire ça en groupe aussi. C'est un antidote fantastique à la schizophonie, de faire de la musique et du son en groupe, quelque soit le style que vous aimez. Et organisons les sons qui nous entourent. Protéger vos oreilles? Sans faute. Concevez des paysages sonores qui soient beaux, chez vous et au travail. Et exprimons-nous quand les gens nous agressent avec le bruit que je vous ai joué tout à l'heure.

6:42 Je vais vous laisser avec sept choses que vous pouvez faire tout de suite pour améliorer votre santé par le moyen du son. J'ai une vision d'un monde qui sonne magnifiquement, et si nous commençons tous à faire ces choses, nous ferons un grand pas dans cette direction. Alors je vous encourage à suivre cette voie.

6:57 Je vous quitte sur d'autres chants d'oiseaux, ce qui est très bon pour vous. Je vous souhaite une bonne santé.

7:01 (Applaudissements)