Return to the talk Return to talk

Transcript

Select language

Translated by Cécile Guillard
Reviewed by Holly York

0:11 On va partir pour les Bahamas et y rencontrer un groupe remarquable de dauphins avec lesquels je travaille dans leur environnement naturel depuis 28 ans.

0:19 Je m'intéresse aux dauphins à cause de leur gros cerveau et de ce qu'ils peuvent bien faire de toute cette matière grise quand ils sont à l'état sauvage. On sait qu'ils utilisent en partie cette intelligence pour avoir une vie compliquée, tout simplement, mais en vrai, que savons-nous sur l'intelligence des dauphins ?

0:33 Eh bien, on sait quelques petites choses. On sait que leur rapport cerveau / corps, qui est une mesure physique de l'intelligence, arrive en 2ème position, après celui des êtres humains. D'un point de vue cognitif, ils peuvent comprendre des langages créés artificiellement. Ils réussissent le test du miroir, ils ont donc conscience d'eux-mêmes. Et dans certaines régions du monde, ils utilisent des outils, comme des éponges pour chasser les poissons. Mais il reste une question majeure : ont-ils un langage, et si oui, que se racontent-ils ?

1:00 Il y a plusieurs dizaines d'années, comme le temps passe, je me suis mise à la recherche d'un endroit dans le monde où je pourrais pratiquer une observation sous-marine des dauphins pour essayer de décrypter leur code de communication. Dans la plupart des régions, les eaux sont assez troubles, l'observation sous-marine y est donc difficile, mais j'ai trouvé une communauté de dauphins qui vit sur ces bancs de sable, superbes, clairs et peu profonds des Bahamas à l'est de la Floride. Ils passent la journée à se reposer et à socialiser en sécurité sur les hauts-fonds, mais la nuit tombée, ils quittent cette zone pour aller chasser en eaux profondes.

1:32 Comme lieu de recherches, on peut tomber plus mal. Chaque été, on y passe à peu près 5 mois sur un catamaran de 20 mètres ; on vit, on dort, on travaille à bord pendant des semaines d'affilée. Mon outil de base est une caméra sous-marine équipée d'un hydrophone, c'est un micro sous-marin et je l'utilise pour établir une corrélation entre les sons et les comportements. La plupart du temps, nos procédures sont non-invasives. On essaie de se plier à leurs convenances quand on est dans l'eau, puisque de fait, on est dans l'eau pour les observer physiquement. Il est très agréable de travailler avec le dauphin tacheté de l'Atlantique pour plusieurs raisons. Ils naissent sans tache, ils deviennent tachetés avec l'âge et traversent des périodes de développement bien distinctes si bien que c'est amusant de suivre à la trace leur comportement. Vers 15 ans, ils sont complètement tachetés noir et blanc.

2:15 La mère que vous voyez ici s'appelle Mugsy. Sur cette photo, elle a 35 ans, mais les dauphins peuvent atteindre la cinquantaine. Comme on l'a fait pour tous les dauphins du groupe, on a photographié Mugsy et repéré les petites taches et les entailles sur sa nageoire dorsale, ainsi que le dessin unique formé par ses taches au fil des ans.

2:35 Les jeunes dauphins apprennent beaucoup en grandissant, ils développent leurs compétences sociales durant leurs années juvéniles ; quand elles ont environ 9 ans, les femelles atteignent la maturité sexuelle et peuvent donc tomber enceintes, les mâles atteignent la maturité sexuelle beaucoup plus tard, quand ils ont environ 15 ans. Les dauphins font preuve de grande promiscuité, il faut donc déterminer qui sont les pères, on fait alors des tests de paternité à partir des matières fécales récoltées dans l'eau et dont on extrait l'ADN. Ça signifie qu'au bout de 28 ans, on suit 3 générations, dont des grand-mères et des grand-pères. Les dauphins sont des acousticiens nés. Ils émettent des sons 10 fois plus aigus et entendent des sons 10 fois plus aigus que nous. Mais ils utilisent d'autres signaux pour communiquer. Leur bonne vue fait qu'ils utilisent leur corps pour communiquer. Ils ont le goût, mais pas l'odorat. Et ils ont le toucher. De fait, les sons se propagent dans l'eau, car l'impédance acoustique de la chair et celle de l'eau sont presque les mêmes. Donc les dauphins peuvent s'appeler et se chatouiller les uns les autres à distance.

3:33 On sait certaines choses sur la manière dont les sons sont utilisés en corrélation avec certains comportements. La signature sifflée est un sifflement spécifique à chaque individu, comme son nom. (Bruits de sifflements émis par les dauphins) C'est le plus connu de tous les sons car il est vraiment facile à mesurer, et on le trouve quand les mères et leurs petits se retrouvent, par exemple.

3:51 Les autres sons bien connus sont les clics servant à l'écholocation. C'est le sonar du dauphin. (Bruits d'écholocation) Ils utilisent ces clics pour chasser et se nourrir. Mais ils peuvent les émettre par groupes et ces trains de clics rapides sont utilisés pour communiquer entre eux. Par exemple, des mâles vont stimuler une femelle durant une parade nuptiale. On m'a déjà tourné autour sous l'eau, vous savez. (Rires) Ne le dites à personne. C'est un secret. Et je vous assure que vous sentez le son. C'est là que je voulais en venir. (Rires)

4:23 Les dauphins sont aussi des animaux politiques, ils doivent donc gérer les conflits. (Bruits de dauphins) Ils utilisent ces poussées de sons ainsi que des comportements de face-à-face quand ils se battent. On connaît mal ces sons car ils sont difficiles à mesurer.

4:38 Cette vidéo est caractéristique d'une lutte entre dauphins. (Bruits de dauphins) Vous allez voir deux groupes, et vous allez voir les comportements de face-à-face, bouches ouvertes, beaucoup de cris rauques. Voilà une bulle. Un des groupes va faire marche arrière et le problème va disparaître, il y a rarement escalade de la violence.

5:04 Aux Bahamas, on a aussi des Grands dauphins en résidence qui ont des contacts sociaux avec les dauphins tachetés. Ils surveillent mutuellement leurs petits par exemple. Les mâles affichent leur domination quand ils pourchassent les femelles des autres. Les deux espèces peuvent former des alliances temporaires quand ils font fuir les requins. L'un des mécanismes qu'ils utilisent pour communiquer leur coordination est la synchronie. Ils synchronisent leurs sons et leurs postures pour paraître plus gros et plus forts. (Bruits de dauphins) Voici des Grands dauphins, là, ils commencent à synchroniser leur comportement et leurs sons. (Bruits de dauphins) Vous voyez qu'ils se synchronisent avec leur partenaire comme avec l'autre dyade. J'aimerais être aussi coordonnée.

5:55 Il faut vous souvenir que vous n'entendez que la part des sons des dauphins audibles par l'homme, les dauphins émettent des ultrasons, on utilise un équipement sous-marin spécial pour recueillir ces sons. Les chercheurs sont parvenus à mesurer la complexité des sifflements en utilisant la théorie de l'information, et les sifflements se classent très haut par rapport aux langages humains. Les poussées de sons sont encore un mystère.

6:18 Voici 3 spectrogrammes. Deux représentent des paroles humaines, et le 3ème les vocalises d'un dauphin. Essayez de deviner celui du dauphin. Il s'avère que les poussées de sons ressemblent un peu à des phonèmes humains.

6:35 Une façon de décrypter le code est d'interpréter ces signaux et de comprendre leur signification mais c'est difficile et on n'a toujours pas de pierre de Rosette La seconde façon de faire, c'est de développer une technologie, une interface pour permettre une communication bilatérale ; c'est ce qu'on a essayé aux Bahamas et en temps réel. Les scientifiques ont utilisé des interfaces claviers pour essayer d'établir un contact avec d'autres espèces, comme des chimpanzés et des dauphins. Ce clavier sous-marin utilisé à Orlando en Floride, au Epcot Center, est en réalité la plus sophistiquée des interfaces bilatérales jamais conçues pour permettre aux humains et aux dauphins de travailler ensemble sous l'eau et d'échanger des informations. Donc on voulait élaborer une interface de ce genre aux Bahamas, mais dans un milieu plus naturel. On pensait qu'on pouvait le faire en partie parce que les dauphins commençaient à manifester beaucoup de curiosité envers nous. Ils imitaient spontanément nos vocalises, nos attitudes, et ils nous invitaient également à participer à leurs jeux. En tant que mammifères sociaux, les dauphins adorent jouer, un de leurs jeux préférés consiste à traîner une algue en l'occurrence, une sargasse. Ils sont experts. Ils aiment la traîner et la laisser tomber d'une extrémité de leur corps à l'autre. Cette séquence montre une adulte, Caroh. Elle a 25 ans et voici son nouveau-né, Cobalt, il est en train d'apprendre ce jeu. (Bruits de dauphins) Elle le taquine et le nargue. Il veut vraiment avoir cette sargasse. Quand les dauphins nous sollicitent pour ce jeu, ils vont souvent se laisser couler à la verticale, ils auront un morceau de sargasse sur leur nageoire, ils vont donner comme des petits coups et parfois le laisser tomber au fond en nous laissant aller le chercher, et alors on va avoir un petit jeu pour savoir qui pourra garder l'algue le plus longtemps. Mais si on ne plonge pas pour aller la chercher, ils la rapportent à la surface, la mettent sur la queue et la font passer sous nos yeux avant de la laisser tomber comme ils le font avec leurs petits puis nous la ramassons et jouons avec.

8:33 On s'est dit que ça serait peut-être ingénieux d'élaborer une technologie qui permettrait aux dauphins de réclamer leurs jouets préférés en temps réel. Le projet de départ était d'avoir un clavier sous-marin relié à un ordinateur sur le bateau, les plongeurs et les dauphins appuieraient sur les touches du clavier et, heureux, échangeraient des informations solliciteraient mutuellement des jouets. Mais on s'est vite aperçu que les dauphins n'allaient pas simplement rester à tourner autour du bateau pour utiliser le clavier. À l'état sauvage, ils ont mieux à faire. Peut-être qu'ils le font en captivité, mais dans leur milieu naturel...

9:03 On a donc fabriqué un clavier portatif qu'on pouvait trimbaler sous l'eau, on a étiqueté 4 objets avec lesquels ils aiment jouer, le foulard, la corde, la sargasse et les anneaux entrelacés, que les dauphins aiment. (Sifflement) Voilà le sifflement pour le foulard, également associé à un symbole visuel. Ces sifflements ont été créés artificiellement. Ils ne font pas partie du répertoire normal du dauphin, mais les dauphins les imitent facilement. J'ai passé 4 ans avec mes collègues, Adam Pack et Fabienne Delfour, à travailler sur le terrain avec ce clavier ; on se réclamait des jouets par ce biais sous le regard des dauphins. Les dauphins pouvaient intervenir dans le jeu. En indiquant le symbole visuel, ou bien en imitant le sifflement.

9:42 Voici la vidéo d'une séance. Ici le plongeur a la corde, et je suis au clavier, sur la gauche, je viens d'appuyer sur la touche 'corde', c'est pour demander le jouet à la personne. J'ai la corde, je plonge, à la base, je cherche à attirer l'attention du dauphin, car ils sont comme des enfants. Il faut maintenir leur attention. Je vais laisser tomber la corde, voir s'ils viennent. Les voilà, ils vont ramasser la corde et la traîner comme un jouet. Je suis au clavier, sur la gauche, et c'est en fait la 1ère fois qu'on essayait ça. Je vais essayer de réclamer la corde aux dauphins en utilisant le sifflement pour la corde. Voyons s'ils comprennent ce que ça veut dire. (Sifflement) C'est le sifflement pour la corde. Voici les dauphins, et oui, ils apportent la corde. Génial.

10:39 (Applaudissements)

10:42 Ça n'est arrivé qu'une fois. On n'est pas certains qu'ils comprennent la signification des sifflements. Ok, voilà un 2ème jouet dans l'eau. C'est le foulard, et j'essaie de conduire le dauphin au clavier pour lui montrer les signaux, visuel et acoustique, correspondants. Cette femelle, on l'appelle "la voleuse de foulard" car au fil des ans elle est partie avec une douzaine de foulards. En fait, on pense qu'elle a ouvert une boutique quelque part aux Bahamas. J'avance le bras. Elle a le foulard sur le côté droit. On essaie de ne pas trop toucher les animaux, on ne veut pas qu'ils s'habituent au contact. J'essaie de la rediriger vers le clavier. Le plongeur va activer le son du foulard pour réclamer le foulard. J'essaie de lui donner le foulard. Oups. Presque perdu. Mais voilà l'instant où tout devient possible. Le dauphin est au clavier. On a toute son attention. Parfois, ça a duré des heures. Je tenais à partager cette vidéo avec vous non pour vous montrer des avancées prodigieuses, car il n'y en pas encore eu, mais pour vous montrer le niveau d'intention et de concentration de ces dauphins, leur intérêt pour ce système.

11:49 Ça nous a amené à nous dire qu'on avait vraiment besoin d'une technologie plus pointue. On s'est associé avec Georgia Tech, avec le groupe de Thad Starner, spécialiste de l'informatique embarquée, afin de mettre au point un ordinateur à porter en plongée que l'on a nommé CHAT. [CHAT : Audition et Télémétrie des Cétacés] Maintenant, au lieu de trimbaler le clavier dans l'eau, le plongeur porte sur lui l'équipement complet qui n'est qu'acoustique, le plongeur active simplement les sons sur un clavier situé sur son avant-bras, les sons passent à travers un haut-parleur immergé, si le dauphin imite le sifflement ou qu'un humain siffle, les sons se propagent et sont localisés par deux hydrophones. L'ordinateur peut localiser qui a demandé le jouet s'il y a correspondance avec un nom. Le vrai plus du système, c'est la reconnaissance sonore en temps réel, qui nous permet de répondre aux dauphins avec rapidité et précision.

12:32 On en est au prototype, mais on espère que c'est comme ça que ça va se jouer. Les plongeurs A et B ont revêtu un ordinateur et le dauphin entend le sifflement en tant que sifflement, le plongeur entend le sifflement en tant que sifflement dans l'eau, mais aussi en tant que mot grâce à la conduction osseuse. Le plongeur A active le sifflement 'foulard' ou le plongeur B active le sifflement 'sargasse' pour réclamer le jouet à celui qui en a la possession. On espère que ce qui se passera, c'est que le dauphin va imiter le sifflement, et si le plongeur A a la sargasse, si c'est le son qui a été émis pour la réclamer, alors le plongeur donnera la sargasse au dauphin qui la veut et ils s'en iront, heureux, en nageant vers le soleil couchant tout en jouant avec des sargasses jusqu'à la fin des temps.

13:11 Jusqu'où peut-on aller avec ce genre de communication ? Eh bien, CHAT a été spécifiquement conçu pour donner aux dauphins les moyens de nous solliciter. C'est vraiment conçu pour être réciproque. Vont-ils apprendre à imiter à siffler de manière fonctionnelle ? On l'espère et on pense que oui. Mais en décryptant les sons qu'ils émettent naturellement, on prévoit de les ajouter à ceux existants. À l'heure actuelle, par exemple, on peut intégrer leur propre signature sifflée et solliciter une interaction avec un dauphin en particulier. De même, on peut créer nos propres sifflements, nos propres noms sifflés et laisser les dauphins solliciter l'interaction avec des plongeurs particuliers.

13:50 Il se pourrait bien que toute la technologie mobile sera aussi celle qui nous aidera, en chemin, à communiquer avec une autre espèce. Pour ce qui est du dauphin, c'est une espèce dont l'intelligence est sans doute proche de la nôtre sur bien des points, on n'est peut-être pas encore prêt à l'admettre, pour autant, leur environnement est très différent et il nous faut toujours réduire l'écart entre nos systèmes sensoriels.

14:15 Imaginez ce que ça serait de véritablement comprendre l'esprit d'une autre espèce douée d'intelligence avec qui nous partageons la planète.

14:22 Merci.

14:24 (Applaudissements)