Mamadou Fall

This conversation is closed.

[French] Pourquoi la culture de l’Afrique noire est t-elle la moins diffusée au monde ?Le monde n'a t-il rien a apprendre de l'Afrique ?

Les images transmises par les chaines internationales sur l'Afrique sont toujours les mêmes:guerres,coup d’état,génocide,famine,malaria,sida.et cette liste n'est pas exhaustive.L' Afrique a tellement d'autres choses a offrir au monde des choses différentes de l'image qui lui colle a la peau. En effet la culture Africaine est riche et pourrais offrir une alternative a la décadence du monde de par son sens de l'hospitalité de la place centrale qu'elle accorde à l'homme sans distinction de couleur de peau d'origine de croyance et de revenu ,et surtout son sens de l’altérite et de tolérance.de par son art de vivre et de par son art culinaire qui est largement méconnu car entravé par des préjuges fabriqués au fil de siècles de brimades d'esclavage de colonisation et d'exploitation.

  • thumb
    Jun 19 2011: Mais peut-être ce n'est pas mauvais d'avoir quelques cultures (comme celles de l'Afrique) qui ne sont pas "diffusées" d'une façon "moderniste".

    N'oublions pas que la "diffusion" des cultures est parfois très problématique: il peut s'agir d'hégémonie (je préfère des cultures non-hégémoniques, ce qui implique des cultures moins "diffusées"); il peut s'agir d'impérialisme et de colonialisme; il peut s'agir d'applatissement de la culture à travers la mondialisation (soyons tous Américanisées), etc....

    N'oublions pas non plus que le développement des techniques et médias modernes qui diffusent les cultures -- l'école moderne, les journaux, la télévision,... -- sont liées aux pires moments de l'histoire de l'homme: les guerres de conquête, les nationalismes, les colonialismes... (Par exemple: l'école moderne est un produit des grands nationalismes et de l'apparition de l'Etat moderne).

    En bref: peut-être c'est bien que les cultures Africaines restent là, latentes, et seulement apparentes pour ceux qui font un effort pour les découvrir.

    D'autres cultures qui sont soit-disant "diffusées" partout, sont plutôt des copies, des fragments, des reproductions artificielles des vrais cultures. Ce que nous voyons chaque jour des Etats-Unis (à travers les chansons, les images, les objets...) ne représente en aucun cas les couches profondes de la culture Américaine. Même cette culture reste à être découvert par ceux qui font l'effort.
    • thumb
      Jun 20 2011: pour cela il faudrait pouvoir quitter les circuits touristiques, et aussi sa propre culture interne (difficile a faire...) et que ceux qui presentent la culture etrangere ne westernise pas leur presentation d'eux-meme pour nous faire plaisir etc. En tant que blanche en Afrique je l'ai trouve difficile de depaser ce panneau indicateur de ma culture qu'est ma peu blanche. (ironique!)
      • thumb
        Jun 20 2011: Moi aussi j'habite en Afrique. Nous resterons des blancs. Mais je crois que le simple fait de boire, manger, dormir et partager avec les Africains, nous montre une vérité qu'on ne peut jamais découvrir à travers des médias modernes. Vivre c'est différent que lire ou regarder la télé.

        Notre rélation avec ces cultures est complexe, mais nous apprenons, sans doute, même si nous apperçevons qu'une partie de la culture profonde de ce continent.

        Chaque année je découvre des nouvelles "couches" de la culture, que je ne connaissais pas. Ceci prends du temps.

        Je regretterai fort si je verrai que les congolais commencent à promouvoir leurs cultures dans des vidéoclips promotionnelles de 2 minutes sur CNN. Leur musique, par contre, est déjà très mondialisée, est c'est bien, mais ce n'est qu'une toute partie de ces cultures. Tu vois, les cultures se diffusent seulement fragmentairement - est c'est le cas pour toutes les cultures, même les plus vulgarisées, comme l'américaine.
    • thumb
      Jun 21 2011: sur certain plan je suis entièrement d accord avec vous la culture Africaine ne demande pas être hégémonique mais voudrais tout juste participer à la culture mondiale de par ce qu'elle a de plus positive tout en restant elle même ce qui ne sera pas une mince affaire.Elle voudrais participer surtout a la réhabilitation de l'Afrique en augmentant le nombre de curieux qui voudraient bien la découvrir a l'exemple de la culture française qui parvient a s'exporter de par l'industrie du luxe et a attirer des millions de touristes tout en revendiquant la french touch et l'exception cultuelle je croie en ce modèle car j'ai la conviction que c'est de par son ÊTRE que l'Afrique parviendra a l'AVOIR ,et si elle reste latente comme vous dites le nombre de gens qui voudrait bien découvrir l'afrique sera tellement marginal que les retombées seront peu bénéfiques
      • thumb
        Jun 21 2011: Tu sais Mamadou que (a ce que je peut voire, de loin, par le bias de ma petite tele) L'afrique qui a beaucoup de richesses est a nouveau en train de se faire piller. Pour que sa richesse culturell puisse s'exprimer pleinement, il lui faudrait certainement ne pas se laisser faire. C'est a dire que ses dirigeants et ses elites quels qu'elles soient ne permettent plus que les tranches les plus pauvres de leurs populations soient si abominablement exploitees pour enricher, non pas L'Afrique, mais la Chine et nous autres etc etc. Ces richesses devraient servir a eduquer, a donner au moins le minimum en infrastructure qui permettrait a chacun de se sentir confortable. On ne devrait plus avoir besoin de chercher l'eau a perpette, ou souffrir des guerres comme c'est le cas. Je sais que ma tele ne peut pas tout dire, et qu'il y a encore beaucoup a dire la dessus, mais l'exploitation semble etre ammenee a l'extreme parfois et c;est douleureux de voir que l'Afrique n'en profite mem pas de ses resources naturelles (pas toujours, mais trop souvent) Je suis vraiement tres content e de pouvoir echanger de tout cela ici. Dans ma propre culture on ne peut avoir qu'un discours a un cote. Merci Mamadou pour cette question si importante. x Anna
  • Jun 12 2011: C'est drôle.

    Comme les pays «développés» de ce bas-monde se sont finalement auto-détruits, ils doivent faire appel à toute ces cultures ancestrales pour résoudre leurs dérives idéologiques. Comme un pansement de culture authentique sur nos pays dépourvus de toute personnalité. Je ne sais pas dans quel contexte la question est posée, mais, en tant qu'observateur impuissant de la chute de l'Empire, force m'est de constater que la libre diffusion des cultures et mœurs mènent à l'aplatissement de toutes ces cultures, incroyablement riches, en une bouillie immangeable.

    Préambule clos, je répond volontiers à votre question. Pourquoi? Parce qu'aucune culture n'est diffusée dans le monde! Cette culture authentique, sans considération monétaire, sans prix sur la petite étiquette, sans tourisme se masse. Cette culture qui ne s'apprend pas à l'achat d'une carte postale, mais plutôt en plongeant ses yeux dans ceux des gens qui en côtoie les paysages, pour lesquels ces images sont quotidiennes. Si je reformule la question, on aura : Pourquoi la «vraie» culture, pour ainsi dire, est-elle la moins diffusée du monde? Suivez l'argent.

    Le reste s'explique peut-être par les escarmouches de l'histoire. Qui fut vainqueur et qui fut vaincu. Je serais un doux rêveur d'abonder en sens contraire...

    Je suis néanmoins convaincu que toutes les cultures ont des cadeaux de beautés à partager.
    • thumb
      Jun 13 2011: salut Alexandre certaines personnes pensent la même chose que l'Afrique noire bénéficie toujours d'une culture authentique tout simplement parce qu’elle est pauvre elle n'est donc influencé que très peu par la culture occidentale. C'est une piste de réflexion mais a l'heure actuelle on se rend malheureusement compte que l’Afrique de par les matières première qu'elle exporte de par le monde coton, cacao ,etc elle ne participe pas assez à la culture mondiale alors qu'elle est fortement influencé par les produit manufacturés que l'occident envois en Afrique qui ont une forte charge culturelle qui moulent et transforment les Africains. et comme l’Afrique ne participe qu'a hauteur de 1% sur les échanges internationales si rien n'est fait cette riche culture que nous devons tous protéger pour le bien et l’équilibre de l'humanité coure vers sa perte .
    • thumb
      Jun 13 2011: Aucune culture n'est diffusée?
      Tu ne dois ni regarder la TV, ni aller au ciné alors. Parce que si c'est le cas, tu bouffes 80% de culture américaine.
      Regardes un film en pensant à tout ce qu'il t'apprend sur un pays, tu verra que le cinéma est un très bon moyen de diffuser une culture.
      • Jun 14 2011: J'avoue que côté culture, je ne suis pas un exemple.

        Et je parle de culture authentique. Celle que personne ne véhicule parce que ce n'est pas payant.
        Mais la question que je me pose c'est : faut-il absolument que les cultures soient distribuées de par le monde? N'est-il pas mieux de cultiver chez soi une culture riche et véritable? Comme Mamadou Fall l'a dit, je suis de ceux qui pense que la pauvreté monétaire, monétaire je répète, agît comme un bouclier et permet à la culture locale de se développer, surtout dans un contexte de mondialisation.

        Enfin, je ne vais pas commencer à me lamenter sur le capitalisme et le néo-colonialisme. Je vais aller me trouver un film africain à la place. ;)
  • thumb
    Jun 19 2011: Je voudrais ajouter: peut-être les cultures africaines sont trop complexes pour les autres peuples?

    Voyez par exemple cette présentation par Ron Eglash, sur les structures fractales qu'on trouve dans l'architecture, les objets et la musique de beaucoup de peuples africains: http://www.ted.com/talks/lang/eng/ron_eglash_on_african_fractals.html

    Comment diffuser cette complexité?
  • Jun 18 2011: Excuse me but african culture has spread all over the world. The music, beat, art, poetry, animals e.t.c have been taken absorbed and regurgitated by other cultures. The problem is that african culture is thought of as backwards by the rest of the world. The more developed the country, the more their culture is seen as modern and desirable, worthy of emulation. I would love to dance half naked with a similar half naked girl but i would be classified as perverted, backward, uncouth, undeveloped and a savage by people in all developed countries (except maybe Switzerland).
    • thumb
      Jun 21 2011: salut jaeyun
      le fait de danser a moitié nu avec une fille a moitié nu est un cliché qui est certes largement répandu en occident et et si vous agissez comme ça en Afrique vous serez considérez comme un pervers ou comme un sauvage (rires)a bas les clichés
  • thumb
    Jun 18 2011: Mamadou, peut-tu expliquer encore le 'cousinage a plaisanterie' ? Je ne comprends pas encore ce que tu veux dire par la. Donnes-moi un example de comment cela se passerait. (J'adore ces decouvertes de la difference, aussi bien dans le langage que dans la maniere de fonctionner socialement. C'est ici que nous avons le plus de richesses a se communiquer les uns aux autres je crois. )
    • thumb
      Jun 21 2011: le cousinage a plaisanterie ou parenté a plaisanterie est un outil de réconciliation .Dans nos traditions, nos cultures, nous trouvons des normes et des mécanismes établis depuis des âges et qui peuvent favoriser la paix, l’unité, la communion. Aussi arrive-t-il, comme on le dit bien souvent, que dans leur parfaite cohabitation, la langue et les dents s’entrechoquent. Ceci pour dire que les brouilles, les mésententes, les conflits sont propres à la vie communautaire, à la vie en société, en tant que celle-ci est voulue comme telle par la nature même de l’homme. Il est donc évident que l’on retrouve dans chaque société des atouts traditionnels ou principes régulateurs qui favorisent le vivre-ensemble. Le système de la parenté à plaisanterie, très expressif dans les sociétés africaines, en est un. est une pratique sociale, observable dans toute l'Afrique occidentale, qui autorise, et parfois même oblige, des membres d'une même famille (tels que des cousins éloignés), ou des membres de certaines ethnies entre elles, à se moquer ou s'insulter, et ce sans conséquence ; ces affrontements verbaux étant en réalité des moyens de décrispation sociale.le cousinage a plaisanterie s’entend donc comme un pacte de non-agression qui unit et rapproche deux camps. Il oppose un groupe social à un autre dans un antagonisme ludique. Il envahit tous les liens parentaux, en ce sens qu’il oppose chaque patriclan à un autre.Du reste, le caractère ludique donne au cousinage a plaisanterie sa vitalité et son expression. Ainsi on reconnaît aisément deux parents à plaisanterie à travers les injures bien ciblées que ceux-ci se lancent ou à la querelle simulée à laquelle ils se livrent. La plaisanterie dans ce contexte vise non seulement à détendre l’atmosphère, mais aussi à resserrer les liens d’amitié et de fraternité. En outre, il n’est pas rare que cette plaisanterie véhicule un message très fort qui pousse l’autre partie à une conversion, à un changement positif.
  • thumb
    Jun 15 2011: Ce n'est pas vraiment LA culture de l'Afrique, ce sont LES cultures de KAMA. L'Afrique doit redevenir Kama, tout les peuples de Kama doivent travailler entre eux pour faire de Kama un seul grand pays.

    Montrez au reste du monde la force de Kama, unifiez-vous et le reste du monde suivra.
    • thumb
      Jun 15 2011: salut Maxime je n'ai rien compris au retour vers les cultures de kama vous pouver mieux nous expliquer ce que c'est?
      • thumb
        Jun 18 2011: Kama est le nom original du continent dans les nombreux languages des peuples de Kama. La restauration du nom utiliser par les peuples de Kama est de mise.

        Oubliez l'Afrique, ce n'est rien d'autre que le nom donner par les colonisateurs europeens. Kama est le seul vrai nom qui peut reellement etre utiliser pour designer ce que vous appelez l'Afrique.
  • thumb
    Jun 13 2011: Et si on posait la question de façon légèrement différente: comment la culture de l'Afrique noire pourrait-elle être diffusée de façon meilleure ou plus ample?

    Quelles seraient vos suggestions?
    • thumb
      Jun 14 2011: Comme ça à déjà été dit, quelque soit le moyen utilisé, il s'agit d'une démarche volontaire de se renseigner sur une certaine culture.
      Il pourrait y avoir (et il y a déjà) des films africains, des troupes de théâtre, danseurs qui se produisent dans le monde entier, ... mais il faut à chaque fois que la personne veuille découvrir la culture.
      Les américains ont réglé ce problème en France en obligeant les cinémas français à diffuser un quota minimum de films de leur production, mais généralement, il est très difficile d'inciter les gens à découvrir d'autres cultures si ils n'en ont pas l'idée eux-même.
    • thumb
      Jun 15 2011: oui Nicolas les films,les troupes de théâtre les danseurs sont un très bon moyens pour diffuser et mieux faire connaitre la culture Africaine mais il s'agit d'une démarche volontaire de la part du public pour les découvrir.
      cependant pour utilser ses moyens artistiques pour mieux faire connaitre la culture Africaine nous sommes confrontés a des difficultés énormes tels:les tracasseries administratives comme l'obtention d'un visa pour aller se produire en Europe par exemple ce qui fait qu'il n' y a que les grand groupes qui peuvent se permettre une tournée européenne et ces groupes a force de métissage de voyage et de rencontre se sont tellement dilués qu'ils sont souvent peu représentatifs de la culture profonde de l'Afrque.et pour le cas du cinéma il ya une telle ghettoïsation que nos cinéaste se plaignent souvent de ne trouver que très rarement un distributeurs en occident.Je sais que ce constat n'est pas trop porteur d'espoir mais le seul fait d'en discuter içi prouve que les choses peuvent bouger avec des plateformes comme TED qui nous permet de diffuser nos idées et nos opinions.
      • thumb
        Jun 18 2011: Ce qui changera peutetre les choses ce sera les generations d'apres l'immigration, celles ou les enfants ont ete eleves plus ou moins comme des membres de la culture Europeen et qui voudront (je l'espere) valider la culture de leurs parents et, en plus, feront cette synthese entre les cultures qui est si interressante. En GB cela se resens assez fortement maintenant et c'est rafraichissant puisque les 'danses et la musique Aficaines' ne sont qu'une toute petite partie assez stereotypee diailleurs de la culture du continent. (Il a ete par exemple normal en milieu defavorisee et immigrant, d'implanter des studios de musique pour inciter les jeunes noirs a faire du rap etc pour s'en sortir'. C'est bien, s'il n'y a rien d'autre, mais cela stereotype la jeunesse en leur disant que seul cette partie de notre culture leur est accessible, et que nous n'acceptons que cette partie-la de la leur. )
        J'attends le jour ou en allant a la bibliotheque je trouverais une section 'Romans du continent Africain' (ou de Kama?!) etc. Mais pour cela il faut aussi que l'on en ecrive assez. Il faut, dans les paroles de Chinua Achebe que 'les Lions ecrivent le recit de la chasse' eux aussi.
  • thumb
    Jun 13 2011: Alexandre, tu dis qu'aucune culture n'est diffusée dans le monde, et je pense être d'accord. Ce ne sont ni les infos, ni la fiction qui véhicule la culture, et ce que les médias peuvent offir de plus proche du contact direct, ce sont les documentaires, les débats, les émissions littéraires, qui sont moins "prime"time". Et il en résulte que l'accès à la culture, quelle qu'elle soit, relève d'une démarche volontaire, encore faut-il avoir idée qu'il y a quelque chose à aller chercher. Alors ceux qui poussent en avant via les médias leur culture sont rares, mais si bienvenus! Convaincue que cette approche est la meilleure, dans mon métier d'éducateur, je présente autant de sources que mes élèves n'iraient jamais voir par eux-mêmes, libre à eux de continuer l'exploration ensuite, c'est à nous tous de nous lancer dans cette démarche sans attendre que la culture vienne à nous. Et il est évident qu'un continent entier, aussi vaste et diversifié que l'Afrique ne peut qu'avoir une immensité culturelle dans laquelle plonger sa curiosité.
  • thumb
    Jun 12 2011: Je veux voir L'Afrique entiere! Je veux pouvoir le montrer a mes enfants et a mes etudiants! Avec le technolgie qui existe aujourd'hui, j'espere que ce soit possible!
    • thumb
      Jun 13 2011: Je vous encourage fortement découvrir et faire découvrir l’Afrique à vos proches et a vos étudiants mais pour cela il va falloir faire abstraction de tout ce que vous avez reçu comme images et clichés.l'Afrique vous attend les bras ouverts et saura sa faire apprécier par toutes personne qui lui ouvrira son cœur.
      • thumb
        Jun 14 2011: Avec de la chance, je vais pouvoir faire des connections bientot en Afrique pour que mes eleves puissent apprendre des etudiants Africains. J'aimerais que ce soit possible avec des ecoles ou ils apprennent un des langues qu'on apprend dans mon ecole (francais, espanol, anglais)...cela sera tres interesant si un jour on pourra faire des conferences-video pour internet entre les pays ou les eleves enseignent les eleves a l'etrangers...

        Je vais y arriver...je vous ecoute "loud and clear"! Merci pour partager vos sentiments si chers! C'est dommage qu'on ne voit pas du tout l'entiere de votre pays...cela sera super d'un jour de mettre les nouvelles et de voir les choses positives...
  • thumb
    Jun 12 2011: je me suis beaucoup posee de questions a ce sujet.
    mes observations sont que, d'abord, la corruption entrave affreusement toute presentation culturelle. Un example; une visite en Gambie de 7 jours m'a soumis aux assaults continuels de jeunes hommes (20 ansd) qui ne desiraient qu'une chose, quitter la Gambie pour pouvoir enfin vivre une vie honorable, avec un future. Ils etaient prets a se marier avec moi, femme de 50 ans, grosse, blanche etc , et leur meres etaient parfois a deux pas a les encourager! A la plage, j'etais obligee de nager a 2 metres du bord pour etre tranquille. Pourquoi la Gambie laisse-t-elle tant de jeunes gens partir en pourriture?Partout on les voit avec des femmes comme des grandmeres. Pourtant, ils sont intelligents, capables, entreprennant, mais ils ne peuvent meme pas rever d'un future meilleur. L'intelligence et l'education sont des resources nationaux, et les Gambiens n'arrive pas a les 'exploiter'. A mon avis, largement a cause du systeme qui oblige a honorer les ainees de la famille et de la societe, meme s'ils sont corrompus et ne servent plus les interets du peuple. J'ai un ami qui est tres proche du president.Il en profite bien. On lui donne du terrain pres de la mere, un hotel a gerer (il est incapable de bien gerer un hotel puisqu'il ne travail pas...il donne des ordres seulement donc il ne sait pas vraiment ce qui se passe) Mais c'est une postion dangereuse et ou l'on est constamment obligee de se compromettre, car la vie de ses proches est en jeu. Et cette pourriture on la voit partout. c'est vraiment eccoeurant. Comment l'afrique peut-elle tenir debout et donner au monde ses richesses, tant qu'elle accepte un systeme qui permets l'exploitation des peuples par des 'leaders' qui ne pensent qu'a s'en mettre plein les poches, eux et leurs protegees?
    • thumb
      Jun 13 2011: votre post est très intéressant dans la mesure ou il fait apparaitre tous les maux qui gangrènent l'Afrique et empêche un développent conséquent du moins au niveau de l'industrie culturelle sujet de notre débat.nos élus ne font rien pour assoir une industrie culturelle digne de ce non et croient que le djembé (instrument de musique)peut a lui tout seul faire la promotion de la culture africaine comme si le Macdonald ou coca cola seulement pouvaient assurer le rayonnement culturelle des usa et pour preuve dans mon pays en 10ans on a eu plus de 10 ministre de la culture.
      quand a votre réflexion sur la décadence de la jeunesse gambienne je classerais ça dans le compte de la misère si on définie la misère comme l'annulation du choix, illustré par l'exemple de cette prostituée a qui on avait demandé si elle n'avait pas peur d'attraper le sida en pratiquant la prostitution elle répondit que: soit elle mourrait du sida soit elle mourrait de la faim .le dilemme de cette prostitué est le quotidien de beaucoup de jeune Africain ce qui explique en partie le comportement déshonorant que vous relatez mais quand même ne l'excuse pas .
      • thumb
        Jun 13 2011: Et oui, le djembe pourrait symboliser a lui seul tout le probleme. C'etait a l'origine un outil culturel important. Mon ami Gambien vennait en Europe vendre des djembes pour faire vivre sa famille. Il achetait les coques a des fabriquant (qui emploient desenfants pour les petits djembes) et payait le moins possible. Quand on voit l'effort que ca demande, c'est un travail dur, et vraiment mal payee. ensuite il payait d'autres personnes pour mettre les peaux etc. Apres il les exportait en Grande Bretagne. Meme apres tout ces frais les djembees lui revenaient a £50 maximum chacun. Mais alors ici ils se vendaient entre £150-£200. D'accord, une partie de ces fonds retournait en Gambie, mais les vrais fabriquants de djembees ne recevaient rien pour leur travail. La majorite de ses benefices repartaient chez 'B and Q' (une grosse quinquaillerie britanique) parcequ'il n'y avait pas (me disait mon ami) de fabriquants locaux de carrelages, de ciment, de lavabos etc. Apres tout cet effort d'entrepreneurs Gambiens,la majoritee de l'argent revenait aux Anglais! L'objet hautement culturelle qu'est le djembee devenait totalement corrompu a mes yeux.
  • Jun 12 2011: Je pense qu'il y a beaucoup à apprendre de la culture originale africaine, aussi bien du point de vue social que culturelle mais le manque de contact et notre ignorance allimenter par des siecle de culture colloniale nous a faussé notre vue et notre savoir. Apprend nous plus sur tes valeurs et ton savoir.
    I think there is much to learn from the original African culture, both in terms of social and cultural but the lack of contact and our ignorance allimenter by century of colloniale culture has distorted our views and our knowledges. Learn us more about your values ​​and your knowledges.
    • thumb
      Jun 13 2011: Je suis d'accord. Nous voyons toujours l'autre a travers le prisme qu'est notre propre etat hypnotique culturelle. Je ne l'avais jamais remarquee avant d'avoir des copains Africains, et maintenant je sais qu'il est difficile de comprendre certaines aspects d'une autre culture sans vraiment s'en imbiber 'Sur Place', et coupee de ses propres habitudes.
  • thumb
    Jun 12 2011: Et bien comme tu le dis, ce que l'on voit de l'afrique, c'est par les médias.
    Et les médias ne montrent souvent que des choses négatives sur l'afrique.
    Du coup, quelle personne censée voudrais s'intéresser à la culture de l'afrique ? pas ceux qui regardent les médias en tout cas.

    Tu as justement l'occasion de t'exprimer ici pour nous faire partager ta culture, alors profites-en. Qu'est-ce que tu veux faire découvrir aux européens, américains, ... qui te lirons ?
    • thumb
      Jun 12 2011: merci Nicolas d'avoir traduit ma question et de me donner l'occasion de mieux me faire comprendre et pour parler de ce que la culture Africaine a a apprendre aux autres cultures je veux donner l'exemple de la conception de l'etranger en Afrique en general et surtout au sengal mon pays;chez nous l'etranger est roi comme le client il est roi dans le commerce quand on accueil un etranger tout est mis en place et fait pour qu'il se sente mieux que chez lui contrairement a l'accueil qu'on nous reserve de par le monde.
      • thumb
        Jun 14 2011: Et qu'est ce que tu aimesd'autre dans ta culture mamadou, que tu penses pourrait nous faire evoluer ailleurs sur terre?

        Ce que j'aime, c'est la maniere de sourire et de rire, malgre les malheurs, ce perseverance vers le positif. J'aime aussi les subtilitees dans les relations et aussi dans les rhythmes de la musique qui demontent une grande profondeur subtile de la maniere de penser.
        • thumb
          Jun 15 2011: Salut Anna merci d'avoir fait une si belle description de l'esprit positif de l'africain de notre sourire et notre rire qui nous ont valu tant de raillerie de par le monde ,parce que incompréhensible devant tant de malheur .comment on tien tant a la vie qui pourtant n'est pas une sinécure.Le suicide est très rare en Afrique contrairement a ce qui se passe dans les pays développes ,parce que pour nous la vie est un cadeau et un don et se la retirer volontairement est une insulte a la terre mere et a ceux qui luttent pour la préserver .et aussi la fait de mettre certaine chose hors du marche comme par exemple l'eau ou la nourriture en effet ne ne pas accepter une invitation spontanée a manger ou a boire peut être très mal pris .et aussi l'un des plus beaux aspect de notre culture le cousinage a plaisanterie qui consiste a dire a une personne d'une autre ethnie ou de patronymes différents tout ce que l'on veux sans pourtant que cette cette dernière ne le prenne mal .ce concept existe certes dans d'autre continent mais en Afrique le cousinage a plaisanterie est hissé en règle sacrée de vie .Il permet d'aller vers l'autre sans préjugé de parler librement de la différence de l'autre d'en rire et ainsi de mieux l'accepter d’où la forte charge de tolérance dans la culture africaine.
  • thumb
    Jun 12 2011: can someone translate the question,please?
    • thumb
      Jun 12 2011: Of course Muhammad,
      Why black Africa culture is not spread worldwide ? Is there nothing to learn about Africa ?

      Hope to read you soon.
      • thumb
        Jun 12 2011: From a Malaysian point of view, we are not aware of African culture.We solely depend on the West to tell us about Africa.Africa, being a distant land away from us in the Far East tends to be alien to us.But now with technology and internet,we,in the Far East, are slowly learning to know what Africa is without being influenced by the media of the West.That is the answer of the first question.

        For the second question, most of us assume that the culture of Africa are derived from other cultures of the world ( French,Arabs,British,Dutch,etc.).I hope to be enlightened about African culture by being here.I am not sure if the author speaks English.So, I'm relying on you,Nicolas.Thanks!
        • thumb
          Jun 12 2011: Thank you for your post.
          I translate it for french speakers :
          "En Malaisie, on ne perle pas de la culture africaine, car on dépend principalement des occidentaux.
          Mais maintenant, avec internet, on peux se renseigner sans être influencé par les médias.
          La plupart pensent que la culture africaine est dérivée d'autres cultures (française,arabe,anglaise,allemande,...). J'espère apprendre des choses sur la culture africaine en venant ici."
      • thumb
        Jun 12 2011: French is so beautiful...I wish I could empower that language.You're a lucky man,Nicolas.I really envy you for that.haha
        • thumb
          Jun 13 2011: Mais puisque nous sommes tous, a l'origine, des Africains, la culture africaine est la toute premiere, non?
        • thumb
          Jun 13 2011: Oui Anna, mais la culture évolue chaque jour.
          Avec les millions d'années depuis la séparation des différents groupes d'hommes, chacun à évolué de son côté en enrichissant sa culture d'une façon différente des autres.
          A l'intérieur même d'un pays, on ne peut pas dire que les gens du nord et du sud aient la même culture (dialectes différents, sports régionaux, gastronomie, musique, ...).