TED Conversations

This conversation is closed. Start a new conversation
or join one »

[FRENCH] Un tiers de la production alimentaire est perdu ou gaspillé. Comment changer nos habitudes de consommation?

Le tiers des aliments produits chaque année dans le monde pour la consommation humaine, soit environ 1,3 milliard de tonnes, est perdu ou gaspillé, selon un rapport préparé par la FAO à la demande de l'Institut suédois pour l'alimentation et la biotechnologie (voir http://www.fao.org/news/story/fr/item/74192/icode/).

L'étude cite plusieurs causes, à plusieurs niveaus. Je voudrais me concentrer sur ce que nous pouvons (ou devons) faire en tant que consommateurs.
Quelles sont vos idées pour une gestion plus durable de notre gestion alimentaire personnelle, tout en tenant compte des contraintes d'une vie urbanisée?

+2
Share:

Showing single comment thread. View the full conversation.

  • thumb
    May 28 2011: Le problème est la production et non la consommation (pour la nourriture!)

    Mon idée: Changer le mode de production.
    • thumb
      May 28 2011: Moi je dirais plutot que c'est la distribution, parce qu'en realite l'ensemble de la planete produit suffisamment pour nourrir tout le monde, mais la distribution ne peut pas se faire a plusieur endroit isoler, mais surtout a mon avis parce que les distributeurs jette les produits de facon economiquement strategique, pour ne pas perdre leur clientele.

      Si les produits non vendu suffisamment rapidement seraient distribuer gratuitement a des oeuvres de chariter, certaines personne recevraient leur nourriture gratuitement et certains n'acheteraient plus leurs produits, ils attendraient qu'ils soient distribuer gratuitement et iraient les cherches pour rien, ca enlevraient plusieurs client et le proceder de distribution gratuite prendrait trop d'ampleur que les distributeur feraient faillite.

      Donc ils jettent la nourriture comme ca personne ne recoit de nourriture gratuite et du coup, certaines personnes meurent de faim et on laisse la tache de chariter aux consommateur qui achete les produits pour ensuite decider de leur libre arbitre de les distribuer a des oeuvres de chariter.

      On sauve le profit des riches et on laisse aux moins riche le role de la chariter.

      Mais bon, tu disais ton idee c'est changer le mode de production.
      Ma question c'est :

      Quels sont les changements que tu voudrais voir etre mis en place ?

      Possiblement autant detailler que possible.
    • thumb
      May 28 2011: ce n'est pas pour la même raison, mais il y a au moins autant de nourriture gâchée dans les pays pauvres que dans les pays riches.
      dans les pays riches, les supermarchés achètent trop de nourriture exprès pour que les rayons soient remplis du matin au soir.
      il serait logique que le soir, les rayons de produits frais tels que la viande ou la boulangerie soient presque vide, mais il n'en est rien, car un rayon vide, c'est déprimant et les gens n'achètent rien. du coup, tout ce qui reste, c'est à dire des rayons entiers partent à la poubelle.
      dans les pays pauvres, les récoltes ne sont pas aussi bien protégées que dans les pays riches. du coup, elles pourrissent dans les silos, sont dévorées par les insectes, ...

      du coup, pour nourrir les pays pauvres, ce n'est pas leur envoyer nos produits périmés qui va changer quelque chose, mais c'est leur donner les outils pour protéger leurs récoltes.
      • thumb
        May 28 2011: Pourtant, Nicolas, personne se s'étonne que le boulanger n'ait plus de pain le soir. Alors pourquoi faudrait-il que le rayon boulangerie du supermarché soit toujours plein?
        • thumb
          May 28 2011: C'est une histoire de psychologie, je ne dis pas que c'est normal.
          Si les ventes baissent drastiquement lorsque le rayon est vide à 25% ou 50% et que dans ce cas, les bénéfices supplémentaires dus à ce sur-remplissage des rayons compensent les pertes dues au gaspillage de la nourriture non achetée, alors économiquement, il vaut mieux remplir les rayons, et c'est ce qui est fait !
          Le point que tu souligne est intéressant. Cependant, en ce qui concerne les boulangeries, ce n'est pas du libre-service comme en supermarché, donc ce ne sont pas les mêmes règles qui s'appliquent.
          Cela dit, si tous les supermarchés se mettaient d'accord pour arrêter ces pratiques, ça rentrerais dans les habitudes et on éviterais un énorme gâchis.
      • Yan Xu

        • 0
        May 30 2011: Autant que je sache, le supermarché est très fort dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement et de distribution, e.x, wal-mart. Ça permet un peu d'éviter un pourcentage de gaspillage. Mais du côté de différents acteurs de la chaîne de production-consommation, on a besoin d'une campagne sur une conscience de l'efficacité.
        • thumb
          May 30 2011: Je ne sais pas comment ça se passe au canada, mais en france, tout les produits périssables sont commandés en trop grande quantité pour que les rayons soient pleins en permanence.
          Par exemple, le soir venu, tout le rayon poissonnerie au détail est jeté, et ce n'est pas juste les 2-3 kg de poisson qui restent, mais des dizaines de kg.

Showing single comment thread. View the full conversation.