TED Conversations

This conversation is closed. Start a new conversation
or join one »

[FRENCH] Qu'est-ce qui vous fait lever le matin, aller travailler gaiement et donner le meilleur de vous-même dans votre job ?

Je m'interroge sur ce qui motive vraiment et durablement chacun dans son travail. Les besoins et les valeurs qui alimentent ce moteur sont forcément personnels, différents chez chacun de nous.
Pour vous, qu'est-ce qui est important et fait que vous travaillez avec motivation ?

NB : TED souhaite tester les Conversations dans d'autres langues que l'anglais, d'où ce post !

0
Share:
progress indicator
  • thumb
    May 30 2011: Chère Karine,

    Heureusement, pour moi, j’adore ma poste comme institutrice de français es de l’espagnole au lycée dans l’état de New York. J’ai le désir de toujours améliorer ma technique pédagogique. Je veux apprendre quelque chose nouvelle tous les jours, et en ce moment, avec l’aide des vidéos sure TED, j’apprends énormément. Je sais que j’ai beaucoup à apprendre de mes élèves aussi and je me sens si heureuse de vivre une vie qui continue à s’améliorer grâce aux autres. Je suis motivée davantage en ce moment car j’ai une idée, comme une petite graine, qui commence à se pousser…je veux, avec l’aide de mes étudiants, changer la manière dont les langues sont enseigner dans mon école. Ce désir est né avec mon désir d’élever mes enfants bilingues (anglais/français) dans une ville monolingue. Je suis tellement motivée à arriver au succès linguistique de mes enfants que ma vie professionnelle a beaucoup changé…pour le mieux. Je me réveille motivée tous les jours avec l’envie de faire du travail qui aidera à mes propres enfants lorsqu’ils commencent l’école l’année prochaine. Je rêve aussi que cela pourra aider le monde entier aussi, surtout en ce qui concerne le partage de ressources pédagogiques sur l’apprentissage des langues. J’ai vraiment de la chance d’adorer mon travail, et d’avoir des collègues qui partagent ma vision d’enseigner les plus petites les langues étrangères avec des ressources faites par nos élèves de 12-18 ans.

    Je crois que la motivation existe lorsqu’on a envie de continuer notre apprentissage…quand on a envie d’améliorer notre travail…et surtout quand on est passionnée de ce qu’on fait ! J’ai vraiment de la chance d’avoir ces trois motivations dans ma vie professionnelle !

    Merci pour me lire et je m’excuse pour mes fautes car cela fait longtemps que je n’ai pas écrit en français !

    Audrey
    • thumb
      May 30 2011: Bonjour Audrey,

      il y a plein de choses intéressantes dans ton message.

      je suis content de voir que certains américains aiment les langues étrangères, car on dit souvent qu'ils ne font aucun effort étant donné que tout le monde apprend l'anglais.

      je ferai moi aussi de mes enfants des bilingues, car c'est un avantage énorme dans la vie de savoir parler presque parfaitement l'anglais à 5 ans, et plus on grandit, moins ça rentre, d'où la nécessité de s'y prendre dès la naissance.

      Merci pour ton commentaire.
      • thumb
        May 30 2011: Bonjour Nicolas,
        Merci pour ta reponse.
        C'est vraiment dommage que mon pays a pas mal de gens qui pense comme tu l'as dit...Si j'ai de la chance avec mes projets...je pourrais aider a changer cela un peu...au moins pour mes enfants et pour mon ecole. Savoir bien ecrire et lire dans sa langue maternelle devra rester toujours la chose la plus importante...mais lorsqu'on apprend plus d'une langue, on a surement des avantages, meme des avances dans sa langue maternelle...cela serait intelligent donc si on enseignait aux tous petits une deuxieme (ou troisieme) langue des la naissance...avec la technologie que existe aujourd'hui, cela m'interesse a trouver des moyens de rendre cela possible meme pour les familles monolingues...
  • May 31 2011: For me trust, autonomy and a collaborative environment are essential.
    For too many our work constrains our freedom to think and develop ideas.
    Unless work allows us to express ourselves we will always be compromising some aspect of our personality and intelligence. The machine culture still prevails and has to change.
  • thumb
    May 29 2011: Bonsoir, je suis étudiants en médecine et ce qui me met de bonne humeur le matin c'est de me dire que aujourd'hui je vais voir ou apprendre quelque choses de nouveau et qu'il faut pas que je manque cela. Une autre chose et surement la plus importante est de me dire que je serrai surement utile à quelqu'un patient ou autres. Enfin pour une journée parfaite je rajouterais une note d'humanité et amabilité chez les gens que je croise et un bon fou rire (mais bon c'est pas tout le temps qu'on rigole en oncologie).

    Résumer:
    - savoir que l'on est utile
    - désir de découvrir
    - bon ambiance et condition de travail.
  • thumb
    May 25 2011: des fois, de plus en plus souvent avec l'age, je me reveille sans motivation.
    Il y avait avant, dans ma jeunesse, comme un moteur continuel qui me permettait de creer ma vie sans reflechir plus loin. Je la vivait tel je la creeait.
    Mais maintenant j'ai de plus en plus conscience du fait que je ne suis rien. je suis tout, toute lumiere et energie, et aussi, rien. Maintenant, exsister c'est un choix conscient . Parfois un effort aussi. Pas parceque vivre c'est difficile, mais parcequ'il faut sans cesse choisir entre vivre et mourir.
    Et alors vivre pour quoi faire?
    J'ai consciece que quand je suis dans un milieu communautaire, avec suffisament de personnes autour, ces choix ne sont pas pareillement lourds a porter. Je vis pour les autres, pour avancer tel ou tel projet.
    J'ai mes propres projets... je veut repandre l'usage du biochar dans le potager, trouver les moyens de produire des legumes malgre la secheresse annuelle etc etc etc.
    Mais, la seule raison d'etre, de me lever et de vivre que j'ai trouvee qui marche, c'est d'etre lumiere. Le reste est sans importance.
    • thumb
      May 27 2011: D'après ce que tu dis, tu t'es fixé un objectif (développer une meilleure agriculture), qui a l'air de t'être cher, mais cela ne te motive pas ?
      Je trouve cela assez étonnent.
      • thumb
        May 28 2011: c'est vrai Nicolas que cela pourait sufire, seulement j'ai decouvert que la communaute c'est plus important presque que les projets. faire ensemble c'est plus interessant que de faire seule (je suis pourtant assez solitaire comme personne).
        Je suis un peu extremiste! J'ai decidee d' etre en accord avec mes valeurs interieurs ,( c'est a dire, vivre comme s'il n'y avait qu'une planete, et avec respect pour tout) et ca me mets en desequilibre avec la vie tel qu'on la vit actuellement. Notre systeme ne permets pas facilement de reutiliser l'eau plusieurs fois, de tout recycler, de produire ce dont on a besoin a partir de son jardin (energie inclus) etc. Il faut faire beaucoup d'effort pour le faire, mais une fois qu'on s'est rendu compte de comment qu'on devrait vivre pour etre en harmonie avec la terre, et pour permettre a tous ses habitants d'y vivre en egaux, c'est impossible de revenir en arriere. Quand tout le monde vivra comme si on n'avait qu'une planete et que nous sommes tous egaux, alors tout sera plus facile.
  • thumb
    May 23 2011: Pour moi c'est la motivation et détermination d'élaborer un système qui va changer la vie de millions des citoyens.
    Le changement incrémentiel, de quoi que ce soit, m'inspire et c'est justement ce changement qui me fait lever le matin.
  • May 20 2011: Moi, c'est un besoin d'avoir une identite professionelle, qui depend sur mes efforts intellectuelles; c'est aussi mon besoin d'avoir plusieurs identites, personalites, et methodes de communiquer avec autres: je ne peux pas seulement etre Mere, ou Femme, ou Employee (est-ce qu'il y a un mot plus juste en francais?), ou Ami.

    L'interaction (franglais!) continuelle des douzaines de personnes a mon travail cree une mixe tres interessant.

    Si je reste chez moi, je serais sur StumbleUpon, ou une autre drogue qui me laisse glisser sur la vie, et ne pas plonger dedans.
  • thumb
    May 19 2011: En lisant ta question je viens de me rendre compte que, un peu comme Eric, peu des raisons qui me font sourire sur mon vélo (oui j'ai cette chance) le matin sur le chemin du travail sont liées à la nature de mon travail.

    Ce sont plutôt:
    - les collègues
    - la satisfaction du travail bien fait
    - un excellent chef
    - la possilité d'apprendre tous les jours.
    - les petits succès de tous les jours

    Quelque part, c'est aussi rassurant que cela ne soit pas lié à un secteur ou un emploi particulier parce qu'il y a fort à parier que nous n'occuperons pas toujours le poste de nos rêves.
    • thumb
      May 20 2011: Bonjour Marie,
      merci de ta contribution ! C'est amusant car ce que tu évoques est un peu l'idée que j'avais en posant cette question :
      que ce qui nous motive, si l'on arrive à l'extraire, est détaché d'un contexte particulier et nous pouvons alors le retrouver ailleurs, dans un autre job. Une des clés dans les changements professionnels !
      En résumé, se connaître, connaître ses besoins et ses valeurs, ses sources de motivation.
      • May 20 2011: "En résumé, se connaître, connaître ses besoins et ses valeurs, ses sources de motivation."

        bon effort. c'est que j'essai penser tous les matins. en particulier, je me rappelle qu'il y aura des choix dificile chak jour. alors si tu te connais, on vas faire les decisions correct, et d'honorer ma valeurs, cela est pour ca que je sourire, donc je suis heureux.

        en me rappellant chak matin la hauteur des attentes (pour moi) c'est une grande source de motivation.
      • thumb
        May 30 2011: C'est tout à fait ca.

        Et d'ailleurs, j'ai pour le moment travaillé dans deux secteurs sans aucun rapport, dans des conditions on ne peux plus différentes (changement de pays / PME vs multinationale). AVec le même plaisir.

        Je suis persuadée que c'est de la manière dont je travaille et non du travail en lui même que je tire ma satisfaction.

        Donc, en définitive, je me vois bien tout faire. :)
  • thumb
    May 15 2011: Ce qui me motive, moi, c'est l'idée de pouvoir faire la différence. Mon ambition, c'est d'avoir un impact positif, basé sur l'expérience accumulée pendant ma vie professionnelle et privée, et de continuer à apprendre en cours de route. C'est d'ailleurs aussi ce qui me motive à traduire pour TED.
  • thumb
    May 13 2011: Quelqu'un a déjà me dit que la motivation arrive avec l'action.
    Je crois que l'idée c'est ça: Il faut qu'on fasse ce qu'on aime faire et la motivation arrivera.


    -- Je m'excuse si mon français n'étais pas correcte.
  • thumb
    May 13 2011: Au début, le défi - après ça devient la routine jusqu'au moment qu'un autre défi reprend le dessus.
  • thumb
    May 12 2011: Moi ce qui me fait me lever le matin a 4:44, c'est l'automatisme de mon train de vie actuel. Il y peut-etre aussi de la peur, la peur des consequences si je ne vais pas travailler : je gagnerais pas d'argent pour payer les factures, le telephone, la bouffe, l'electricite, le char. Donc je me leve pour aller travail comme un esclave. Mais ce train de vie plate et obliger la, motive tout autre chose.

    Une revolution global du systeme capitaliste pourrit, qui est tout l'opposer du systeme actuel. En un nouveau systeme bien plus adapter a l'avenir, aux besoins des gens.
    • thumb
      May 12 2011: Prends-tu quand même du plaisir à travailler ou vis-tu ça vraiment comme une contrainte ?
      Je me souviens d'un discours de Steeve Jobs qui disait :
      "le matin, je me regardais dans un miroir et je me posait la question : ce que je vais faire aujourd'hui me plait-il ?
      si pendant plusieurs jours consécutifs, la réponse était négative, alors je prenais les mesures nécessaires pour que cela change"
      du coup, si tu vis vraiment ton travail comme de l'esclavage, alors réfléchit à voir si tu ne peut pas en trouver un autre qui te comblera.


      Quel système pourrait remplacer efficacement le capitalisme ?
      Pour ma part, je trouve qu'il fonctionne plutôt bien. Il y a d'un côté les patrons qui donnent du travail aux classes moyennes et les classes moyennes qui sont contentes de trouver un boulot, donc tout le monde est plus ou moins satisfait.
      • May 13 2011: Il ya des problèmes avec le capitalisme, mais je n'ai pas entendu une meilleure idée de mon expérience.

        Je ne peux parler bon français, désolé.
      • thumb
        May 14 2011: Les vrais problemes s'en viennent, avec la robotic combiner a l'intelligence artificielle, tout le monde a vu quand l'industrialisation a apparu quel problemes ca a causer. Imaginez ca mais partout, tout les emplois, au complet, sauf pour les proprietaires evidemment. Mais meme pour les proprietaire ca va etre desastreux parce qu'ils n'arriveront pas a vendre leur produits ni services, puisque personne ne va gagner d'argent.

        Moi ca fait longtemps que j'ai compris qu'on se dirige de plus en plus rapidement vers cette catastrophe economique, c'est une transformation complete de tout le systeme economique qui doit avoir lieu, avant ce desastre, car cette catastrophe peut en realite etre une reelle solution, la fin du travail, mais pour ca il faut d'abord cesser les guerres et autres conflits armes, ensuite reunir tout les peuples et travailler ensemble dans le but de mettre en place ce systeme qui pourrait nous rendre vraiment libre et nous permettre de faire ce qu'on desire le plus durant toute notre vie.

        On passerait toute notre vie a s'amuser comme des enfants, sans jamais avoir a ce soucier de travailler, seulement faire ce qu'on veut, la vie deviendrait rien de moins que des vacances a vie.

        Parce qu'un systeme qui fabrique et distribue les biens et les services, plus vite, plus precisemment, plus personnaliser, sans jamais avoir "besoin" de travailler pour gagner de l'argent, mais recevoir ce a quoi nous avons droit chaque jour en decidant bien de ne pas faire du mal aux autres. Mais dans une telle societe, qui voudrait voler une voiture ou simplement un repas, si des stationement public ou des restaurant public style "cafeteria de luxe" vous distribue ce que vous voulez sur le menu ou bien vous emporte du point A au point B securitairement par un auto pilote relier simultanement a tout le traffic de la region, jamais aucun accident, sinon causer uniquement par ceux qui souhaite piloter manuellement a l'ancienne.
        • thumb
          May 20 2011: la robotique et l'informatique se développent, mais on est encore très loin du scénario catastrophe que tu décris, car pour remplacer l'homme à 100%, c'est vraiment très très compliqué !
          ce qui fonctionne bien actuellement, c'est automatiser des chaînes de production, mais même, elles ne sont pas autonomes. il faut les alimenter en matières premières, effectuer la maintenance, ...
          une entreprise toute entière ne pourra jamais être entièrement autonome avant plusieurs siècles. il n'y a pas que la fabrication mais aussi la conception ou la logistique.

          mais si jamais cela arrive et que l'on exploite des robots qui puissent produire tout ce que l'on veux en quantité illimitées sans que personne ne travaille, alors dans ce cas, plus d'histoires d'argent ni de capitalisme.
  • Comment deleted

    • thumb
      May 11 2011: Bonsoir Safia
      Effectivement j'y suis allée un peu fort avec "gaiement", beaucoup d'humains sur cette Terre ont juste la motivation de survivre et faire survivre leur famille.
      Pour ceux qui ont le luxe dont tu parles, entièrement d' accord avec toi sur le chemin assez largement partagé (en tout cas dans notre pays et pour la population active), de la voie pas vraiment choisie : si l'on identifie que notre métier ne nous correspond pas ou plus, reste à trouver vers quel changement aller et à oser ce changement.
      Les limites que l'on se met, la permission que l'on hésite à se donner, seraient l'objet d' une conversation nourrie, je pense !
      Pour moi il ne s'agit de rien d'autre que : devenir celui/celle que l'on est
  • May 11 2011: L'espoir d'un avenir meilleur, et ma famille.
  • thumb
    May 11 2011: Je ne m'exprime pas bien en français mais je vais essayer de répondre ta question.

    Pour moi il y a différents facteurs qui influencent ma motivation au travail et ceux-ci varient selon le travail que je fasse.
    Pour savoir quelle est ma motivation dans chaque travail il faut que toujours je m'interroge sur la raison pour laquelle je fais ce travail et son but.

    Mes motivations peuvent être: ma passion; les gens avec qui je travaille; la connaissance que j'aide quelqu'un; l'argent; l'opportunité d'aprendre, d'accroître mes connaissances; l'opportunité de voyager et de connaître autres pays; ma fascination pour le talent dont j'ai le plaisir de travailler; la responsabilité que j'ai dans ce travail, l'opportunité de que mon travail soit connu et en conséquence je puisse obtenir un travail mieux ou, simplement, plus de travail; etc.

    En résume, la connaissance de mes priorités dans ce moment précis de ma vie, dicte mes motivations.

    Ce qui me fait lever..., a mon avis c'est une autre conversation totalement différente. Peut-être, tu peux trouver quelque réponse dans cette conversation que j'ai attaché.

    http://www.ted.com/conversations/2617/what_is_most_important.html
    • thumb
      May 11 2011: Merci Helena (et félicitations pour ton français !)

      Ok, ta motivation au travail varie selon les moments et les jobs, elle provient de différents aspects liés à ce que tu fais, donnes, apprends, découvres. C'est riche !

      Pour "se lever le matin" c'est une expression par laquelle je voulais dire que nous sommes motivés dès le réveil par l'idée d'aller travailler.

      Merci pour le lien, je suis allée voir.
      • thumb
        May 11 2011: Merci Karine.

        Bon, d'accord, alors la conversation que j'ai attaché ne se rattache pas à ta question,.
        Je ne suis pas sûre d'être motivée dès le réveil par l'idée d'aller travailler, peut-être je le suis inconsciemment, je ne le sais pas, mais je sais qu'il me prends du temps le matin pour devenir Helena quand je n'aime pas mon travail.
  • thumb
    May 11 2011: Karine, bravo pour avoir lancé le débat
    la motivation au quotidien, ce qui me fait me lever...
    J'ai déjà testé, d'être en vacances durant 1 an, j'en suis revenu (au bout de 6 mois mes journées n'avaient plus de sens, de goût)
    Les autres : rencontrer mes collègues, mes clients, mes partenaires : sans doute là que cela se passe pour moi
    Les défis : se dépasser personnellement
    La compétition : les autres se lèvent aussi et la concurrence me fait bouger

    donc après tout, je pense que le métier au sens technique n'est pas la motivation principale pour moi.
    • thumb
      May 11 2011: Merci d' avoir répondu Eric ! Apparemment pour toi le défi et la compétition sont motivants, ainsi que le contact avec les autres. Pour avoir également pris un an off (Annee sabbatique) j'ai trouvé que cela coupait pas mal de la vie sociale. Et je trouve par ailleurs qu'une bonne ambiance de travail et des clients agréables donne envie d'aller travailler le matin.
  • thumb
    May 10 2011: Karine, merci de ce post. Mon française est très basique mais je vais essayer un peu...
    Je me leve tous les jours parceque je fais seulement quel que je aime bien faire, j'aime bien apprendre n'importe quoi est le professeur (peut être une persone, une situation etc..) et parceque je trouve toujours une surprise dans le jour.
  • May 9 2011: Si seulement je savais. Je n'ai aucune idee ce que je veux faire.
  • thumb
    May 8 2011: Merci Nicolas ! Si je résume, ce qui te motive dans ce métier de webmaster c'est :
    - ta passion pour ce métier et notamment la programmation
    - le fait de gagner de l'argent pour toi car tu es ton propre patron

    Je pense comme toi qu'il est préférable d'aimer son travail en soi, cependant ce n'est pas la seule bonne motivation : on peut par exemple être très heureux d'aller travailler pour subvenir aux besoins de sa famille sans pour autant aimer ce que l'on fait au travail. Le travail n'est plus alors qu'un moyen servant une fin qui, elle, réveille toute notre motivation.

    En ce qui me concerne, ma motivation est toujours liée à mes valeurs, à ce qui est important pour moi.
    Quand le job est en phase avec mes valeurs, je suis passionnée. Quand ces valeurs sont malmenées, gare...

    Qui d'autre a quelque chose à partager sur le sujet ?
  • thumb
    May 6 2011: Je vais répondre à côté de la plaque étant donné que je suis étudiant et que je n'ai aucune motivation à aller à l'école (on n'apprend presque rien, c'est une perte de temps), mais le débat n'est pas le fonctionnement des écoles.

    Par contre, après les cours, je m'adonne à une toute autre activité que l'on pourrait qualifier de travail (je suis webmaster) et je me baserai donc la dessus pour répondre.

    Il y a des milliers de choses qui font que je prend plaisir à travailler, étant dans mon statut particulier.
    Déjà, je fait ce que je veux, j'ai choisis de faire programmeur, c'est une passion, donc ça aide à être motivé.
    Ensuite, je suis mon patron, je suis libre de bosser quand je veux, sur ce que je veux, où je veux, ...
    Et puis je gagne de l'argent pour moi, je ne fais pas gagner de l'argent à un patron qui me reverse que des miettes de ce que je lui fait gagner.

    Bref, je travaille en exerçant ma passion, et je pense que c'est ça qui est le plus important, faire ce que l'on aime. Ca signifie également d'être plus engagé dans son travail que de faire un boulot ingrat que l'on déteste, et donc d'être performant.

    Beaucoup de monde doit être dans ce cas, et si ce n'est pas le votre, je vous conseille de faire le point sur vos passions pour trouver un emploi qui vous ressemble, quitte à le créer.